Le Hangar prend la relève des Deux frères

Chantal Lafrenière et Claude Villemure prennent le pari... (Stéphane Lessard)

Agrandir

Chantal Lafrenière et Claude Villemure prennent le pari que Le Hangar répondra davantage aux attentes des consommateurs, en transformant complètement le menu et le décor de l'ancien restaurant Les Deux frères.

Stéphane Lessard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Guy Veillette
Le Nouvelliste

(Shawinigan) Après une trentaine d'années au coeur de la 5e Avenue dans le secteur Shawinigan-Sud, le restaurant Les Deux frères vient de traverser une crise d'identité. La spectaculaire transformation a été présentée à une soixantaine d'invités sollicités par la Chambre de commerce et d'industrie en début de soirée mardi et disons que Claude Villemure et Chantal Lafrenière n'ont pas raté leur effet.

Le pari demeure audacieux, puisque la brochetterie pouvait compter sur une clientèle locale très fidèle.

«Il y avait une madame qui mangeait ici quatorze fois par semaine», raconte l'homme d'affaires. «Mais nous avons englouti 125 000 $ en un an et demi. On se perdait un peu dans le menu.»

«On ne se retrouvait plus là-dedans», corrobore Mme Lafrenière. «Il y a six restaurants dans le coin qui faisaient pratiquement la même affaire. On voulait créer quelque chose de différent. C'est sûr qu'on avait notre clientèle et si les gens veulent revenir, ils seront les bienvenus. Mais disons que ça a complètement changé!»

Le couple avait acheté le restaurant de Christos Gomatos en juin 2014. Avant d'aboutir au concept du Hangar, plusieurs possibilités ont été envisagées. L'idée d'ouvrir un quatrième restaurant au style décontracté avec un vaste choix de bières de microbrasseries, une signature toute shawiniganaise, trottait dans la tête de M. Villemure. La transformation des Deux frères a finalement été privilégiée de sorte qu'en janvier, les partenaires se lançaient dans des travaux qui allaient finalement nécessiter des investissements de plus de 200 000 $.

«Ça m'est passé par la tête de faire autre chose qu'un restaurant, confie M. Villemure. Aménager des bureaux d'affaires, par exemple. Mais je me suis dit que je croyais trop aux gens de Shawinigan-Sud. J'ai donc décidé d'emprunter cette voie, parce que je pense que le besoin est là.»

Le menu bistro a été conçu par le chef Olivier Pellerin-Lemay, un diplômé du Collège Laflèche qui a pris de l'expérience en Europe. Les producteurs locaux occuperont une place très importante dans la carte et pour accompagner les mets, un choix de... 103 bières est offert.

Avec le Broadway et La Pointe à Bernard qui ont refait leur carte, de même que le Pacini qui connaît un départ canon, l'offre de restauration ne diminue pas à Shawinigan. Mme Lafrenière convient que le couple se met «la tête sur le billot», mais elle croit que les employés de l'hôpital et de l'artère commerciale constitueront une bonne base de clientèle.

«Nous avons deux restaurants rentables au centre-ville (Les Ailes Buffalo et le Mémento)», mentionne M. Villemure. «Nous avons pris de l'expérience. Nous avons confiance en nous; on est deux travaillants!»

Le réaménagement a soustrait une quarantaine de sièges à l'intérieur. Le Hangar peut tout de même accueillir 116 personnes, sans compter une quarantaine de places sur la terrasse. Le changement de décor a entraîné la création de cinq emplois, pour porter ce nombre à 31.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer