Phase 1: Nemaska croit encore à son échéancier

Le projet de Nemaska Lithium.... (Sylvain Mayer, Le Nouvelliste)

Agrandir

Le projet de Nemaska Lithium.

Sylvain Mayer, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Guy Veillette
Le Nouvelliste

(Shawinigan) Nemaska Lithium n'exclut pas d'entreprendre l'exploitation de son usine phase 1 à la fin 2016, tel que prévu dans son calendrier dévoilé en début d'année.

Simon Thibault, directeur, responsabilité sociale et environnementale, précise que mars 2017 est plutôt identifié comme la limite de la cible pour le début de la livraison des produits d'hydroxyde de lithium.

La jeune société souhaite ainsi nuancer un communiqué de presse publié par la Ville de Shawinigan, mardi soir, lors de la séance publique régulière du conseil municipal. Le dernier paragraphe se lit comme suit:

«La mise en opération de la phase 1 de l'usine Nemaska Lithium est actuellement prévue pour mars 2017 et la mise en opération de la phase 2 devrait avoir lieu en 2018.» Présentée ainsi, cette information laissait entrevoir un report d'au moins trois mois par rapport au calendrier présenté en début d'année.

Dans un courriel envoyé mercredi, M. Thibault n'exclut pas que l'usine phase 1 démarre «au début 2017», ce qui pourrait théoriquement aller en mars. Mais il demeure tout à fait plausible que l'objectif de la fin 2016 soit respecté.

«Les travaux d'aménagement sont prévus d'être complétés en novembre et la mise en opération se produirait en décembre», explique-t-il. «En janvier au plus tôt, on commencerait à produire de l'hydroxyde de lithium pour nos clients.»

M. Thibault mentionne que certains investisseurs se sont inquiétés de ce présumé retard dès mercredi matin. Du côté de la Ville, le maire, Michel Angers, ne voulait pas faire tout un plat avec cette confusion. «Ils font le plus vite possible», résume-t-il.

«S'ils veulent commencer avant le temps, on n'a aucune espèce de problème avec ça! Le bâtiment pour la phase 1 est prêt.»

Nemaska Lithium a publié un nouveau communiqué de presse, mercredi matin, afin de confirmer la signature de son entente avec Johnson Matthey Matériaux de batteries pour une collaboration, un soutien financier et un approvisionnement en sels de lithium.

Ce partenariat peu commun avait été annoncé en novembre 2015. Rappelons que JMMB fournit une avance de 12 millions de dollars à Nemaska Lithium en échange de services et de produits provenant de l'usine phase 1, qui sera intégrée dans une partie de l'ancienne papeterie Laurentide.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer