Un espace de cotravail inauguré à Trois-Rivières

Alexandre Boucher a lancé Coworking Plus, un espace... (Stéphane Lessard, Le Nouvelliste)

Agrandir

Alexandre Boucher a lancé Coworking Plus, un espace de cotravail qui vise entre autres à réduire les frais reliés au démarrage et au maintien d'une entreprise.

Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Josée Montminy
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Le démarrage d'une entreprise exige d'importants investissements. La location ou l'achat d'un espace d'affaires et tous les frais complémentaires sont à considérer dans la décision de se lancer en affaires, ou même d'y rester.

Un concept comme le coworking peut aider les entrepreneurs en démarrage, ou même les gens déjà établis qui voudraient optimiser leur efficacité. C'est dans cette optique qu'Alexandre Boucher a lancé Coworking Plus, à Trois-Rivières.

M. Boucher gérait son entreprise web à Trois-Rivières lorsqu'il a découvert la formule du coworking ailleurs au Québec. Quand le local de l'école de conduite Les Rivières du boulevard des Forges s'est libéré, il a décidé de s'y établir pour implanter l'idée dans sa ville. Neuf cubicules, deux bureaux fermés et une salle de conférence sont aménagés pour être loués sous divers forfaits, et des services connexes sont fournis aux membres.

«Le coworking, c'est avoir les conditions nécessaires pour développer une entreprise de la façon la plus abordable possible», résume Alexandre Boucher. «Comme services, on offre de la téléphonie IP et l'hébergement web. L'aspect de la communauté peut servir à développer des bonnes pratiques pour son entreprise. Le coworking sert à ne pas travailler tout seul chez soi, permet de travailler avec les gens en communauté», ajoute-t-il.

Invité à donner des exemples d'entrepreneurs qui pourraient bénéficier du concept, M. Boucher énumère: «Ça peut être un ébéniste qui fait du mobilier, ça peut être quelqu'un en graphisme, quelqu'un en ressources humaines... Pour une entreprise de l'extérieur, ça peut être un endroit pour rencontrer des clients. Ça s'adresse à une diversité de gens.»

Les forfaits offerts sont nombreux, allant du simple accès à une case postale jusqu'au bureau dédié avec accès illimité, en passant par le bureau virtuel (système téléphonique, hébergement web et accès à la salle de conférence), la location de cubicules trois jours par mois ou trois jours par semaine, ou la location d'un cubicule dédié, pour 250 $ par mois. La salle de conférence peut aussi être louée à l'heure.

Pour en savoir plus sur les détails et les coûts reliés à un abonnement à cet espace de cotravail, on peut consulter le site tr.coworking.plus.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer