Groupe CGI voit ses profits croître

Le président et chef de la direction de... (Photothèque La Presse)

Agrandir

Le président et chef de la direction de CGI, Michael Roach.

Photothèque La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

Groupe CGI (TSX:GIB.A) a en partie répondu aux attentes des analystes au deuxième trimestre, période au cours de laquelle la multinationale québécoise a vu ses profits et revenus croître.

L'entreprise a engrangé un bénéfice net en progression de 12,6 pour cent, à 282,7 millions $, ou 90 cents par action, sur des recettes de 2,8 milliards $, en hausse de 5,7 pour cent.

«Ces résultats ont été solides et nous sommes sur la bonne voie pour poursuivre notre plan d'affaires en 2016», a commenté mercredi son président et chef de la direction, Michael Roach, au cours d'une conférence téléphonique avec les analystes.

La progression des revenus s'explique principalement par une incidence positive de 173,7 millions $ des taux de change. En devises constantes, les recettes de Groupe CGI auraient fléchi d'un pour cent, ou environ 25 millions $.

Abstraction faite d'un ajustement fiscal favorable non récurrent de 14,4 millions $, le bénéfice par action dilué du géant informatique s'est établi à 86 cents.

Les analystes sondés par Thomson Reuters tablaient sur des revenus de 2,73 milliards $ ainsi qu'un bénéfice ajusté par action de 88 cents.

Cela n'a pas trop ébranlé la confiance des investisseurs, puisqu'à la Bourse de Toronto, l'action de l'entreprise n'a cédé que 82 cents, soit 1,36 pour cent, pour clôturer à 59,34 $.

«La croissance interne a été négative d'un pour cent, ce qui représente une amélioration comparativement au recul de 1,8 pour cent au trimestre précédent», souligne Maher Yaghi, de Desjardins Marchés des capitaux, dans une note envoyée par courriel.

Par ailleurs, en lice pour des contrats militaires au sud de la frontière, Groupe CGI, à l'instar de ses concurrents, est toujours en attente des décisions des responsables américains de la défense.

Cela explique en grande partie le recul en dollars constants de 21,2 millions $, ou trois pour cent, du chiffre d'affaires de l'entreprise aux États-Unis, une situation qui n'inquiète pas M. Roach.

«En excluant ce secteur, la croissance aurait été de quatre pour cent, a-t-il expliqué. Du côté de la défense, il y a beaucoup de dossiers qui bougent vers la droite en matière d'échéancier. Nous sommes en attente de plusieurs occasions, mais on ne peut pas dire quand les décisions seront prises.»

Entre-temps, le grand patron de CGI a estimé que les activités de la société destinées aux administrations publiques américaines ainsi que dans le secteur des services financiers avaient fait preuve de résilience.

Au deuxième trimestre, la société informatique a conclu de nouveaux contrats pour une valeur de 2,7 milliards $.

À la du mois de mars dernier, le carnet de commandes de Groupe CGI affichait une valeur de 20,7 milliards $, en progression de 705 millions $ comparativement à la même période l'an dernier.

La multinationale compte plus de 65 000 employés répartis à travers ses bureaux dans les Amériques, en Europe ainsi qu'en Asie-Pacifique.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer