• Le Nouvelliste > 
  • Affaires 
  • > Chambre de commerce et d'industrie de Shawinigan: St-Pierre vise 700 membres 

Chambre de commerce et d'industrie de Shawinigan: St-Pierre vise 700 membres

Martin St-Pierre... (Photo: Sylvain Mayer, Le Nouvelliste)

Agrandir

Martin St-Pierre

Photo: Sylvain Mayer, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Guy Veillette
Le Nouvelliste

(Shawinigan) Le directeur général de la Chambre de commerce et d'industrie de Shawinigan, Martin St-Pierre, considère tout à fait réaliste d'atteindre la barre des 700 membres d'ici la fin 2017, même si les adhésions stagnent depuis 2013.

Le mouvement a connu une forte croissance sur une période de cinq ans. En 2009, on recensait 407 membres à la CCIS et ce nombre a bondi à 587 en 2013. En 2014, l'organisation comptait 606 membres et dans son dernier rapport annuel 2015-2016, elle demeure plutôt vague sur ce point, avançant une estimation de «quelque 600 membres».

«Nous avons été moins précis parce que nous sommes rendus dans une phase où j'ai entamé un meilleur profilage», explique M. St-Pierre. «Nous avons seulement trois entreprises de moins que l'an dernier. Il nous en reste entre 400 et 425. Mais le nombre de délégués a diminué un peu. Nous devons avoir une quarantaine de délégués de moins, mais ça nous amène toujours autour de 600 membres au total.»

Certaines entreprises ont décidé de réduire leur budget pour l'adhésion, entraînant ainsi une baisse de représentativité. Malgré ce constat et la tendance des dernières années, M. St-Pierre ne considère pas que la CCIS a fait le plein de croissance.

«Mon objectif, d'ici un an à un an et demi, est de me rendre à 700 membres et on va y parvenir», assure-t-il. «Pour y arriver, il faut promouvoir une meilleure offre de services. Le forum de consultation nous a permis d'identifier les enjeux qui interpellent notre communauté d'affaires.»

Rappelons que six axes principaux se sont dégagés de cet important exercice réalisé l'automne dernier. Il s'agit du tourisme comme moteur de développement économique; de la fierté de la ville; de la marque employeur et le marketing ressources humaines des entreprises; du rayonnement, de la mise en valeur et de la promotion des entreprises; de l'innovation comme locomotive de développement économique et finalement, de la promotion de l'entrepreneuriat et des créneaux de diversification.

Pour M. St-Pierre, la mise en oeuvre de ces axes constituera la plus haute des priorités pour la prochaine année.

«Ça fait partie de mon quotidien ; c'est même une obsession!», sourit-il. «Par ailleurs, si on veut s'assurer de mieux accompagner nos entreprises, il nous faut les ressources pour le faire.» L'embauche d'une nouvelle personne n'est donc pas exclue au cours des prochains mois.

Activités

Martin St-Pierre vient de compléter sa première année comme directeur général du mouvement d'affaires. Ses observations teinteront assurément la planification stratégique des prochaines semaines, mais déjà, on devine certains changements à la programmation à venir.

Dans son rapport annuel, la CCIS recense 1338 participants à ses activités, en légère baisse comparativement à l'année précédente. Il faut toutefois préciser que l'organisation a modifié son calendrier de compilation. Plutôt que de se concentrer sur l'année civile précédente, elle recense les activités comprises de mai 2015 à mars 2016.

Ce changement n'empêche pas de constater que les 94 participants au Cocktail des micros constituent, de loin, la plus faible participation à cette activité depuis sa création.

«C'est peut-être un concours de circonstances», réfléchit M. St-Pierre, rappelant notamment qu'un match des Cataractes était présenté le même soir.

«Chose certaine, cette activité est là pour demeurer. C'est un incontournable, mais après quelques années, on peut regarder pour voir si on peut améliorer la formule.»

Le directeur général s'attarde surtout sur les 475 personnes qui ont assisté au Gala Distinction Desjardins en novembre, un record. «C'était la 22e édition, un chiffre pas très sexy. On est donc très fiers de ce record de participation.»

M. St-Pierre souhaite également organiser davantage d'activités de réseautage, notamment en présentant entre quatre et six conférences en 2016-2017. Près de 170 personnes ont assisté à celles de Nicolas Duvernois (Pur Vodka) et Guy Bourassa (Nemaska Lithium) en l'espace d'une semaine en mars, démontrant le potentiel de ce type d'activité sur une base plus régulière.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer