CENTRE-VILLE

Trois-Rivières achète l'édifice de Desjardins

La Ville de Trois-Rivières a fait l'acquisition du... (François Gervais, Le Nouvelliste)

Agrandir

La Ville de Trois-Rivières a fait l'acquisition du 1200 rue Royale, qui appartenait au Mouvement Desjardins, au coût de 1,5 million $.

François Gervais, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) D'importantes transactions immobilières sont présentement conclues au centre-ville de Trois-Rivières, alors que la Ville de Trois-Rivières vient de se porter acquéreur de l'immeuble du 1200 rue Royale, abritant présentement la Caisse Desjardins des Trois-Rivières.

Du même coup, la Ville mettra sous peu en vente l'édifice François-Nobert, situé à l'intersection Royale et des Forges, et qui abrite une succursale du Café Morgane.

On se souviendra que Desjardins souhaitait vendre le bâtiment de la rue Royale, tout en y demeurant locataire, étant donné le nombre important d'espaces vacants aux étages supérieurs. Un appel d'offres avait d'ailleurs été lancé en ce sens au cours des dernières semaines. C'est donc la Ville de Trois-Rivières qui a remporté l'appel d'offres, pour une transaction qui s'élèvera à 1,5 M$.

Du coup, la Ville choisit de rapatrier au centre-ville la totalité de ses employés et de ses équipements rattachés aux technologies de l'information. À l'heure actuelle, ce département était éparpillé un peu partout, tant à l'hôtel de ville que dans les bureaux d'IDÉ Trois-Rivières, dans l'édifice François-Nobert et même du côté de Trois-Rivières-Ouest.

«On a regardé du côté des anciens bureaux de PMA, et aussi des locaux sur la rue Bonaventure. Mais l'édifice de la Caisse populaire répondait parfaitement à nos besoins», explique le maire Yves Lévesque, qui ajoute qu'aucun réaménagement ne sera nécessaire à l'intérieur des locaux, et que même les meubles en place font partie de la transaction.

«C'est une transaction intéressante car nous allons payer l'immeuble comptant, nous ne faisons pas d'emprunt, et en plus on garde un bon locataire (Desjardins) au bas de l'édifice, avec un bail d'un minimum de 10 ans. Au final, cet immeuble-là va nous rapporter 50 000 $ par année», se réjouit le maire, qui ajoute que la Ville augmentera aussi ses espaces de stationnement réservés à ses employés avec cette transaction.

Les 47 employés municipaux rattachés à ce département seront donc tous ramenés au centre-ville.

Toutefois, cette transaction libère des espaces dans différents immeubles appartenant à la Ville, si bien qu'elle mettra sous peu en vente l'édifice François-Nobert. Une partie des employés des technologies de l'information y travaillaient et seront transférés au 1200 rue Royale. Des espaces estimés entre 8000 et 9000 pieds carrés deviennent ainsi vacants. Le Café Morgane, pour sa part, demeure locataire de l'édifice, précise le maire qui tenait à spécifier que le commerce demeurait ouvert même avec une transaction à venir.

Yves Lévesque voit également dans cette transaction une façon de lancer un message clair sur les intentions de la Ville d'encourager l'implantation de places d'affaires et de commerces au centre-ville de Trois-Rivières.

«On fait l'effort d'être conséquent avec notre vision du développement du centre-ville. Nous allons bientôt mettre en place un programme incitatif pour l'implantation d'entreprises», ajoute Yves Lévesque, confirmant que ce programme consistera en une subvention aux entrepreneurs qui s'installeront au centre-ville, des subventions qui seront déterminées en fonction du nombre de pieds carrés occupés par les diverses entreprises, commerces ou places d'affaires.

Rappelons en terminant que le directeur de la Caisse Desjardins des Trois-Rivières, David Bélanger, avait confirmé au Nouvelliste il y a quelques jours que tous les services du siège social de la rue Royale seraient maintenus tels qu'ils sont à l'heure actuelle.

Desjardins ne souhaitait plus être propriétaire de l'immeuble, mais n'entend pas pour autant délaisser le centre-ville.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer