La compagnie Hérôle ouvre le complexe Énigma

Éric Paul Parent, dirigeant de Hérôle, prend la... (Stéphane Lessard, Le Nouvelliste)

Agrandir

Éric Paul Parent, dirigeant de Hérôle, prend la pose à l'intérieur du futur complexe Énigma.

Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Martin Lafrenière
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) En ouvrant son propre complexe de jeux d'immersion dans quelques semaines, la compagnie Hérôle a l'objectif d'attirer 10 000 amateurs de sensations fortes dès sa première année d'exploitation.

L'entreprise de la région spécialisée dans les jeux de rôle installe ses pénates à Trois-Rivières, dans une partie de l'ancienne imprimerie TR Offset. La compagnie investit quelque 70 000 $ dans la fabrication de décors et l'aménagement des lieux ayant une superficie de 5000 pieds carrés pour que les participants à ces jeux d'immersion vivent une expérience de divertissement hors de l'ordinaire.

«On avait fait un événement zombies il y a quelques années à cet endroit. On s'est mis à chercher des lieux pour le complexe et on s'est rappelé cet endroit. On a revisité la place. Les lieux sont parfaits, car on a besoin d'espace vide pour construire les décors à l'intérieur», raconte Éric Paul Parent, dirigeant de Hérôle, connue pour ses parcours de peur à la Vieille prison de Trois-Rivières.

Dans les jeux d'immersion, les participants deviennent les acteurs d'une aventure qui s'apparente à un jeu vidéo ou à un film. Le complexe Énigma leur permettra de vivre différents scénarios: s'échapper d'un lieu clos après avoir été kidnappé par un psychopathe, voler le plus d'argent possible dans un coffre-fort ou survivre à un univers de zombies.

«Notre clientèle est composée à parts égales d'hommes et de femmes. La clientèle cible, c'est les hommes de 25 à 35 ans, mais on a des gens de neuf ans comme des gens dans la soixantaine. On attire tous ceux qui aiment le divertissement d'action qui sort de l'ordinaire.

Les gens qui ont trippé sur Dexter vont tripper sur le psychopathe. Les gens qui ont trippé sur Walking Dead vont tripper sur les zombies», énumère M. Parent, en faisant référence à ces deux séries télé très populaires.

Pour parvenir à tirer leur épingle du jeu, les participants reçoivent des indices de la part des immerseurs (les animateurs de Hérôle). Ceux-ci sont d'ailleurs en mesure de s'adapter à la clientèle.

«Pour notre entreprise, ça nous prend des comédiens et c'est là-dessus qu'on a fait notre nom, précise M. Parent. Il y a plusieurs façons de raconter une histoire. Ça dépend de ce que les gens veulent vivre. C'est le participant qui décide comment l'histoire va se dérouler. Si un groupe de participants est très efficace et en veut plus, l'immerseur peut lui en donner plus et le faire travailler davantage.»

Énigma occupera l'étage de la section imprimerie de ce complexe immobilier où sont logés le cinéma Tapis rouge et Le Nouvelliste. L'entreprise a signé un contrat de location de cinq ans avec le propriétaire qui devrait investir lui aussi autour de 70 000 $ afin notamment d'installer un système indépendant de climatisation et de chauffage et pour aménager une entrée pour le commerce.

Six emplois seront créés grâce à ce projet, principalement des animateurs qui seront embauchés à temps plein. L'administration de Hérôle sera également logée à cet endroit.

Les travaux d'aménagement des lieux commenceront prochainement. L'ouverture d'Énigma est prévue pour cet été.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer