Le chef de la direction de Valeant témoignera au Sénat américain

Le PDG de la pharmaceutique lavalloise Valeant, Michael Pearson,... (Archives La Presse)

Agrandir

Le PDG de la pharmaceutique lavalloise Valeant, Michael Pearson, a reçu une assignation à témoigner devant le Sénat américain dans le cadre d'une enquête sur des hausses vertigineuses du prix de certains médicaments.

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

Le chef de la direction de Valeant a accepté de témoigner devant un comité du Sénat américain enquêtant sur le bond des prix de médicaments d'ordonnance.

Valeant (TSX:VRX) figure parmi les entreprises ciblées dans une enquête du Sénat américain sur les prix des médicaments. Le chef de la direction, Michael Pearson, ne s'était pas plié à une assignation à témoigner envoyée par le Congrès.

Le comité sénatorial spécial sur le vieillissement a annoncé par la suite son intention d'amorcer des procédures juridiques contre M. Pearson, et le conseil d'administration a exhorté le chef de la direction à témoigner.

Mercredi, le comité a indiqué que M. Pearson était revenu sur sa position, et qu'il répondra aux questions le 18 avril. «Nous attendons avec impatience le témoignage de M. Pearson, ont déclaré les sénatrices Susan Collins et Claire McCaskill. Ce témoignage et cette enquête visent à comprendre les raisons derrière les importantes hausses des prix de médicaments sous ordonnance en circulation depuis des décennies et leurs répercussions sur la vie des consommateurs.»

Les sénatrices ont rappelé qu'une audience était aussi prévue le 27 avril pour entendre M. Pearson.

Au cours des dernières années, Valeant a acquis des médicaments hors-brevet en circulation depuis longtemps avant d'en augmenter considérablement le prix, parfois par plus de cinq fois.

Valeant a dit vouloir s'en tenir à des augmentations modestes même si la société a déjà haussé le prix de la plupart de ses médicaments de près de 10 pour cent depuis le début de l'année. Elle a aussi l'intention de vendre des actifs non-stratégiques afin de rembourser une partie de sa dette.

Défaut de paiement

La société pharmaceutique lavalloise a reçu un avis de défaut de la part de certains détenteurs d'obligations puisque Valeant n'a pas déposé son rapport financier 2015, attendu en mars. La publication des résultats a été reportée en raison d'une révision des pratiques comptables de l'entreprise et des précédents rapports financiers ayant comporté des chiffres erronés.

En février, Valeant avait indiqué que les ventes effectuées à la pharmacie américaine Philidor qui n'auraient pas dû être inscrites au deuxième semestre de 2014 étaient estimées à 58 millions $ US. L'entreprise a expliqué qu'elle aurait dû comptabiliser ces revenus lorsque les produits étaient distribués aux patients et non lorsqu'ils étaient livrés à Philidor.

Valeant a déclaré que l'avis avait été transmis par des détenteurs d'obligations de 5,5 pour cent venant à échéance en 2023. Pour se conformer à l'avis, l'entreprise devra publier son rapport financier d'ici le 11 juin. Elle croit pouvoir y parvenir d'ici le 29 avril, a-t-elle ajouté dans un communiqué.

Si Valeant ne publie pas son rapport financier d'ici la date prévue, Valeant se retrouvera en défaut de paiement. Les détenteurs d'obligations pourront alors exiger des remboursements accélérés, ont prévenu les analystes de Citi Research.

Moody's a baissé d'un cran la cote de liquidité de Valeant. Les autres cotes de la société lavalloise font aussi l'objet d'une révision et pourraient subir une dégradation.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer