Auto week-end: 663 véhicules achetés ou loués

Le président de la CCAM, Jocelyn Brouillette, en... (Sylvain Mayer Le Nouvelliste)

Agrandir

Le président de la CCAM, Jocelyn Brouillette, en compagnie de son directeur général, André Verner.

Sylvain Mayer Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marc Rochette
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Malgré une légère baisse comparativement à une année 2015 quasi record, la Corporation des concessionnaires d'automobiles de la Mauricie a parlé d'une «très belle réussite» pour la 22e édition de L'Auto week-end qui a eu lieu du 17 au 20 mars dernier.

Ainsi, 663 véhicules ont été vendus ou loués chez l'un ou l'autre des 33 concessionnaires participants, ce qui représente 33 transactions de moins que l'année passée.

Le record de 697 ventes remonte à 2008, mais le nombre de concessionnaires était alors plus élevé, tient-on à souligner.

«Tout le monde est content, même si l'objectif est toujours de 700 ventes», a confié au Nouvelliste le directeur général de la CCAM, André Verner, qui a parlé d'une fin de semaine belle, mais froide avec, au même moment, la tenue du Salon du livre de Trois-Rivières.

Plus précisément, le nombre de véhicules neufs qui furent achetés ou loués en quatre jours s'élève à 521 tandis que 142 véhicules d'occasion ont trouvé preneur.

«On a su répondre à un besoin printanier du consommateur par une publicité fort attrayante, un produit de qualité et toujours en conservant cet engouement à satisfaire le client pour qu'il réalise que d'acheter une voiture chez un concessionnaire membre de la Corporation, c'est de s'assurer d'avoir un produit de qualité, mais également jumelé à un service à la hauteur de la bannière que nous affichons», a commenté le président de la CCAM, Jocelyn Brouillette.

Celui-ci s'est plu à énumérer quelques-unes des dix bonnes raisons de faire affaire avec le concessionnaire automobile, telles que publiées dans le cahier publicitaire du quotidien régional.

«Le meilleur endroit pour effectuer une transaction sans souci est bien chez un concessionnaire membre de la Corporation de la Mauricie. Notre code d'éthique professionnel jumelé à l'engagement à satisfaire la clientèle est notre fierté et ce, depuis 63 ans», a précisé le dirigeant de Mauricie Toyota tout en évoquant les quelque 150 000 dollars investis en promotion pour L'Auto week-end.

Alors que la Banque Nationale est partenaire de l'événement depuis cinq ans, sa directrice au Développement des affaires, Caroline Lemyre, a fait allusion à l'importance de s'adapter au marché et au rythme de la clientèle. Et celle-ci a souligné que les valeurs de la CCAM rejoignaient celles de l'institution bancaire, entre autres, par rapport au fait que «le client est au coeur des priorités».

Comment explique-t-il ce recul de moins de cinq pour cent pour l'édition 2016? «C'est cyclique», répond M. Verner.

Et les chiffres des plus récentes éditions tendent à lui donner raison. En effet, l'an dernier, la tenue de l'événement du 9 au 12 avril avait permis de s'approcher du record absolu à une transaction près.

Pourtant, l'année précédente, soit lors du 20e anniversaire de L'Auto week-end qui avait eu lieu du 20 au 23 mars, seulement 514 ententes avaient été signées par les 33 concessionnaires, comparativement à 546 transactions en 2013.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer