Bilan des caisses Desjardins en Mauricie: excédents de 24,5 M$

Le vice-président régional, Denis Marcoux, et la présidente... (Sylvain Mayer)

Agrandir

Le vice-président régional, Denis Marcoux, et la présidente du Conseil régional, Carole Chevalier.

Sylvain Mayer

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marc Rochette
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Au terme de leur exercice financier de 2015, les caisses de la Mauricie ont dégagé des excédents de 24,5 millions de dollars, en hausse de 11,8 %, sur ceux de l'exercice de 2014. Ce qui leur a permis de retourner huit millions de dollars à leurs membres et à la collectivité, que ce soit sous forme de commandites et dons, par le biais de leur fonds d'aide au développement du milieu ou par le versement de ristournes.

De plus, elles ont affiché, en 2015, une augmentation de 3 % de leur portefeuille global de prêts qui s'élève à 4,9 milliards de dollars. Les prêts hypothécaires, pour leur part, ont augmenté de 4 % pour atteindre 3,3 milliards de dollars. Les prêts aux entreprises ont augmenté de 2 %, les prêts agricoles ont subi une légère baisse de 0,6 % et les prêts institutionnels ont augmenté de 6 %, pour un total de plus de 3,1 milliards de dollars.

Si la collecte d'épargne a crû de 0,6 %, par rapport à 2014, pour s'élever à 5,1 milliards de dollars, l'actif a augmenté de 1,6 % pour s'établir à 6,2 milliards de dollars, comparativement à 6,1 milliards de dollars, au 31 décembre 2014.

«Si notre région présente aujourd'hui un bilan enviable à bien des égards, qu'elle bénéficie d'une excellente capitalisation et que nos résultats démontrent la pertinence de notre offre de services, c'est parce que nous misons sur des produits novateurs et sur la qualité de la prestation de service», explique la présidente du conseil régional, Carole Chevalier.

«Nos membres ne transigent plus avec leur institution financière de la même façon qu'il y a 15, 10 ou même 5 ans. Nous nous appuyons sur la vision des dirigeants, l'expertise de tous nos employés et de l'ensemble des spécialistes que l'on retrouve au Mouvement Desjardins pour poursuivre notre évolution en 2016 et pour nous assurer de toujours mieux répondre aux besoins évolutifs des membres», renchérit-elle.

Pour sa part, le vice-président régional, Denis Marcoux, soutient que les membres continuent de découvrir «les nombreux avantages exclusifs» que leur procure l'appartenance à leur coopérative. «D'ailleurs, en 2015, plus de 55 000 membres de la Mauricie ont bénéficié d'avantages membre, ce qui représente 1,1 million de dollars en rabais et remises sur nos produits et services», s'est-il plu à souligner.

«De plus, grâce à l'accompagnement personnalisé de nos professionnels, combiné aux outils technologiques, notamment Hop-Ép@rgne et nos services mobiles AccèsD, les membres peuvent suivre l'évolution de leurs projets : que ce soit la planification de la retraite, l'achat d'une propriété, un voyage ou simplement la gestion de leurs finances au quotidien», ajoute M. Marcoux.

Desjardins en Mauricie, c'est un actif global de 6,2 milliards de dollars, quelque 229 235 membres, 59 centres de services, 103 guichets automatiques, 1400 employés et 226 dirigeants.

Fermeture de la caisse de Baie-du-Febvre: la direction s'expliquera le 6 avril

Alors que la municipalité de Baie-du-Febvre se bat pour éviter la fermeture annoncée de la caisse populaire d'ici l'automne prochain, Desjardins va tenir une soirée d'information le 6 avril, à 19 h, au Théâtre Belcourt.

Refusant de baisser les bras, le maire Claude Lefebvre accumule les appuis pour tenter de faire renverser la décision de la Caisse Desjardins de Nicolet.

Le premier magistrat veut que l'institution financière reporte de quelques années la fermeture du Centre de services de Baie-du-Febvre, «le temps que la technologie s'installe dans les habitudes des gens».

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer