Une question d'agenda, selon Michel Angers

Michel Angers, maire de Shawinigan.... (Stéphane Lessard, Le Nouvelliste)

Agrandir

Michel Angers, maire de Shawinigan.

Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Guy Veillette
Le Nouvelliste

(Shawinigan) Lorsque le maire de Shawinigan a procédé à la surprenante annonce de l'arrivée de Nemaska Lithium sur les terrains de l'ex-papeterie Laurentide, en septembre dernier, il ne se doutait certainement pas que la vente de la propriété de Produits forestiers Résolu se ferait toujours attendre six mois plus tard.

Mais mercredi matin, après le passage de Guy Bourassa devant les membres de la Chambre de commerce et d'industrie de Shawinigan, Michel Angers laissait entendre que le gouvernement possédait maintenant tous les éléments requis pour confirmer le scénario retenu.

«Ça prend une annonce officielle du gouvernement, point», laisse-t-il tomber. «Tout ce que nous avions à faire a été fait. J'attends des nouvelles. Le gouvernement doit trouver le moment, les dates. Ils ont tout ce qu'il faut entre les mains. Ça ne devrait pas tarder.»

M. Angers précise que toutes les demandes du ministère du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques ont été rencontrées, qu'il s'agisse de la réhabilitation des sols ou de la démolition de certains bâtiments.

Il fallait aussi négocier les modalités de la transaction avec Produits forestiers Résolu, qui comprend non seulement la vente de l'usine, mais également du parc Forman et du site d'enfouissement Parc Harmonie.

«Il y avait beaucoup de détails très techniques, que nous avons à peu près tous finalisés», résume le maire. «Nous avions des discussions avec Résolu, avec le ministère de l'Environnement, avec le ministère de l'Économie... C'est ce qui fait qu'il y a eu des délais, mais maintenant, tout est attaché. On attend l'annonce du gouvernement. Ce n'est pas à moi de la faire.»

À ce moment, Québec devrait confirmer l'aide financière qui sera consentie pour convertir la papeterie. La Société de développement de Shawinigan doit intervenir en tant qu'intermédiaire avant de céder ces actifs à Nemaska Lithium.

Depuis le début de ce dossier, il est acquis que le Fonds Résolu sera mis à contribution. M. Angers martèle que les citoyens ne financeront pas cette transaction.

«J'ai eu des promesses du ministre Daoust et du premier ministre», indique-t-il. «Pour moi, ça ne fait aucun doute que le gouvernement du Québec respectera sa promesse.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer