Budget: espoir pour l'école Sainte-Marie

L'école Sainte-Marie de Saint-Boniface.... (Stéphane Lessard, Le Nouvelliste)

Agrandir

L'école Sainte-Marie de Saint-Boniface.

Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Saint-Boniface) Le député de Saint-Maurice, Pierre Giguère, se disait très confiant jeudi à la sortie de la rencontre avec le ministre de l'Éducation, Sébastien Proulx, de voir le projet d'agrandissement de 3 millions $ de l'école primaire Sainte-Marie de Saint-Boniface être approuvé au cours des prochains mois.

«Les astres sont alignés pour que ce soit approuvé», a-t-il affirmé après sa rencontre avec le nouveau ministre de l'Éducation.

«La rencontre a été très, très positive. J'ai amené mes arguments et nous aurons une réponse avant le 15 juin.»

Le budget du gouvernement libéral déposé jeudi ne prévoit pas de financement pour le projet d'agrandissement de l'école Sainte-Marie - seuls les projets de plus de 50 millions $ sont inscrits au budget -, mais 200 millions $ supplémentaires cette année et 600 millions $ sur trois ans sont réservés pour les infrastructures scolaires. Toutefois, les besoins en matière d'infrastructures scolaires sont nombreux au Québec. Des cas d'écoles insalubres, dont plusieurs dans la région de Montréal, font régulièrement les manchettes ces dernières années.

Ce contexte budgétaire plus favorable que l'an dernier, alors que le premier projet d'agrandissement de l'école a été refusé, est de bon augure, estime le député de Saint-Maurice. «Si le contexte budgétaire n'était pas favorable, notre gouvernement n'aurait pas investi d'importantes sommes pour les infrastructures scolaires et pour les gymnases», note le député de Saint-Maurice.

Par ailleurs, Pierre Giguère estime que Sébastien Proulx, l'ancien député de Trois-Rivières, connaît bien et comprend les réalités des parents et des enfants de la région. Père de deux enfants, le ministre de l'Éducation serait bien sensibilisé à leurs préoccupations, croit M. Giguère. «Sébastien connaît la réalité du terrain et la Mauricie. C'est toujours plus facile de discuter avec un ministre qui connaît la région», souligne le député de Saint-Maurice. «Il ne pouvait pas me donner une réponse définitive jeudi, mais il a promis qu'on aurait une réponse avant le 15 juin, avant la fin de l'année scolaire.»

La porte-parole du regroupement «Unis pour l'école Sainte-Marie de Saint-Boniface», Marie-Ève Landry, voit d'un très bon oeil les investissements pour les infrastructures scolaires.

Elle-même enseignante pour une autre école, elle affirme qu'il s'agit d'une très bonne nouvelle. En ce qui concerne le projet d'agrandissement de l'école Sainte-Marie, elle partage l'optimisme du député Giguère.

«Je perçois d'une façon positive cette rencontre», explique Mme Landry en avouant que les parents ne cesseront pas pour autant leur mobilisation pour démontrer au gouvernement que la communauté de Saint-Boniface appuie son école primaire.

«Ça donne de l'espoir... prise 2», ajoute-t-elle en faisant référence au refus du premier projet d'agrandissement de l'école Sainte-Marie.

Rappelons que les parents des élèves de l'école Sainte-Marie se mobilisent depuis un bon moment pour que Québec approuve le projet d'agrandissement de l'école primaire.

Devant le surpopulation d'élèves à cette école, la Municipalité a décidé de dégager des locaux afin d'éviter que les jeunes soient transportés à Shawinigan pour continuer de fréquenter l'école. L'an prochain, cette solution temporaire est toujours envisagée.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer