C'est l'Auto week-end et le printemps!

On peut voir sur la photo le directeur... (Audrey Tremblay, Le Nouvelliste)

Agrandir

On peut voir sur la photo le directeur général de la Corporation des concessionnaires d'automobiles de la Mauricie (CCAM), André Verner, le directeurs des ventes chez La Tuque Chevrolet, Gino Allegrini, le motivateur Jean-Marc Chaput et Josée Douville, vice-présidente régionale Mauricie pour la Banque Nationale.

Audrey Tremblay, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(La Tuque) Le printemps se pointe enfin le bout du nez et, comme ils en ont l'habitude, 33 concessionnaires automobiles de la région célébreront son arrivée en ouvrant leurs portes jusqu'à dimanche pour le 22e Auto week-end. L'événement débute ce jeudi.

«Évidemment on veut vendre des voitures, c'est notre objectif, mais on veut aussi que les gens viennent voir nos produits et qu'ils viennent voir les facilités de financement qu'on a avec nos copains de la Banque Nationale», lance d'entrée de jeu le directeur général de la Corporation des concessionnaires d'automobiles de la Mauricie (CCAM), André Verner.

Ce dernier s'est présenté chez plusieurs concessionnaires de la région, mercredi, avec Jean-Marc Chaput pour motiver les équipes de vente et lancer officiellement l'événement.

«Ce n'est pas une transaction qu'ils font, c'est une relation. [...] Il faut être en relation avec le client. C'est ce que j'essaie d'expliquer, le changement d'une transaction à une relation», a mentionné le motivateur d'expérience Jean-Marc Chaput.

L'an dernier, 696 véhicules ont trouvé preneurs durant l'Auto week-end. Les équipes avaient passé très près de battre le record de 2008 de 698 voitures.

C'est d'ailleurs ce chiffre qui sera à battre en 2016. «Notre chiffre magique serait 700. On ne veut pas exagérer, on veut vendre 700 voitures dans quatre jours», a mentionné André Verner.

«Ce n'est pas exagéré de rêver haut, 1000 c'est un chiffre rond», a corrigé M. Chaput.

On sait toutefois que Dame Nature pourrait avoir son mot à dire dans l'équation. Les organisateurs de l'Auto week-end espèrent son entière collaboration.

«On est un peu relié à la température. Si les petits oiseaux sont là, les gens sortent! À Trois-Rivières, il y a le Salon du livre en même temps. Les gens vont sortir et ils vont peut-être passer devant une concession. Ils vont pouvoir faire d'une pierre deux coups», espère M. Verner.

Les différents concessionnaires automobiles de la région veulent profiter de l'effervescence de la nouvelle saison pour relancer ni plus ni moins les ventes.

«Ça marque le changement de saison chaque année. C'est agréable, les concessionnaires sont ouverts. Ça donne l'opportunité au client de se promener, de magasiner, de regarder, de prendre le temps qu'il n'aurait peut-être pas normalement. Les offres sont très agressives aussi», a mentionné Philippe Champoux, conseiller en communication chez Le Prix du Gros.

Quant aux résultats, M. Champoux est clair. Les ventes sont meilleures «que si on était fermés».

La 22e édition de l'Auto week-end en Mauricie se déroule du 17 au 20 mars inclusivement.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer