Expo habitat: pour découvrir les nouvelles tendances

Saskia Thuot, la porte-parole de la 34e Expo... (Stéphane Lessard, Le Nouvelliste)

Agrandir

Saskia Thuot, la porte-parole de la 34e Expo habitat, en compagnie d'Yves Lévesque, maire de Trois-Rivières, d'Yves Paris, président de l'APCHQ Mauricie-Lanaudière, ainsi que de Maxime Rodrigue, directeur général de l'APCHQ.

Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Jusqu'à dimanche, la 34e édition d'Expo habitat bat son plein à la Bâtisse industrielle et à l'aréna Claude-Mongrain de Trois-Rivières. Les quelque 12 000 visiteurs attendus pourront découvrir sur place les nouvelles tendances en matière de décoration et de rénovation.

«Je trouve ça beau, rassembleur et inspirant l'Expo habitat», lance d'emblée Saskia Thuot, porte-parole de la 34e Expo habitat et animatrice d'émissions de décoration dont la très populaire Décore ta vie.

«Ça fait 15 ans que je fais cette émission et c'est une tendance de plus en plus présente, les gens ont envie de décorer et améliorer leurs espaces. On veut découvrir les nouveaux produits, mais c'est important de savoir qu'il y a des gens derrière ça qui créent, qui réfléchissent et qui veulent nous aider.»

La porte-parole de l'événement présenté par l'APCHQ Mauricie-Lanaudière invite les visiteurs à aller à la rencontre des artisans de la décoration, de la construction et de la rénovation.

«C'est un gros party Expo habitat. Ça permet de faire de belles rencontres», précise Mme Thuot.

Plusieurs éléments du salon devraient retenir l'attention des visiteurs, dont le Quartier design où il est possible de rencontrer les designers Andréanne Allard, Suzy Mc Nicoll, Silvia Kramer et Diane Létourneau, ainsi que l'espace minimaliste pour découvrir une micromaison novatrice.

«Les quatre designers ont créé des espaces avant-gardistes», souligne Maxime Rodrigue, directeur général de l'APCHQ Mauricie-Lanaudière.

«En continuité avec l'année passée, nous poursuivons avec le minimaliste. Nous avons une micromaison dernier cri. Ça pique la curiosité. C'est certain que ces petites maisons ne sont pas pour tout le monde. Mais ça donne beaucoup d'idées et ça démontre que c'est possible de rapetisser les maisons.»

Comme c'est maintenant la tradition à l'Expo habitat, des conférences seront présentées tout le week-end à l'espace-conseil Desjardins. Saskia Thuot présentera d'ailleurs une conférence avec Ginette Dagenais sur les trucs et secrets de décoration.

Des conférences sur l'eau, sur les tendances et astuces ainsi que sur l'aménagement extérieur sont également proposées par la programmation.

À l'instar des dernières éditions, le outdooring est une tendance qui s'impose de plus en plus à l'Expo habitat. Une grande terrasse bordée de chutes d'eau et d'une piscine creusée a même été aménagée sur place. De plus, plusieurs exposants suggèrent des idées de décoration extérieure.

Maxime Rodrigue ajoute que l'Expo habitat propose un volet «fais-le toi-même». Il s'agit, dit-il, d'une autre tendance en rénovation.

«BMR propose des ateliers avec Hugo Girard qui montre comment changer une terrasse avec quelques matériaux. Les gens vont aussi pouvoir essayer des nouveaux outils», souligne le directeur général de l'APCHQ Mauricie-Lanaudière.

Le président de l'organisme, Yves Paris, invite les visiteurs à se rendre en grand nombre à l'Expo habitat le vendredi. Il s'agit normalement de la journée la moins achalandée du week-end. Les exposants sont alors davantage disponibles pour répondre aux questions des visiteurs.

Yves Paris souligne de plus que l'organisation d'Expo habitat fait partie de la mission de l'APCHQ. Il s'agit d'une occasion unique, dit-il, de faire rayonner toute l'industrie régionale de la construction et de la rénovation.

Les prévisions météo encourageantes des prochains jours laissent entrevoir un week-end très achalandé. Les organisateurs espèrent pouvoir dépasser les 12 000 visiteurs attendus.

Présent lors de l'ouverture officielle de la 34e édition d'Expo habitat, le maire de Trois-Rivières, Yves Lévesque, a rappelé l'importance de la construction pour sa ville.

Après tout, un projet de rénovation ou de construction est estimé en moyenne à 5000 $. Si chaque visiteur du salon a de tels projets en tête, cela représente desretombées potentielles de 60 millions $.

En terminant, Yves Lévesque indique que la valeur des permis de construction à Trois-Rivières représente près de 260 millions $ annuellement, alors qu'elle était de 80 millions $ il y a une quinzaine d'années.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer