Plus grande présence de Couche-Tard en Ontario

Alimentation Couche-Tard obtiendra une plus grande partie des ventes d'essence... (La Presse)

Agrandir

La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

Alimentation Couche-Tard obtiendra une plus grande partie des ventes d'essence sur les deux plus grands marchés canadiens à la suite de la conclusion de l'entente qui le verra allonger 1,69 milliard $ pour acheter à la Pétrolière Impériale 279 stations-service Esso.

La société lavalloise a précisé que 229 des stations se trouvaient en Ontario, essentiellement dans la région du Grand Toronto ainsi qu'à London et à Ottawa. Les 50 autres stations-service se trouvent à Montréal et sur la rive sud de la métropole québécoise.

L'accord verra la plus grande chaîne de dépanneurs au Canada accroître sa part sur le marché de l'essence d'environ 20 pour cent dans chaque région, ce qui la rapproche de ses concurrentes Petro-Canada, Shell et Ultramar, a observé mercredi son chef de la direction, Brian Hannasch.

«Nous croyons avoir acquis certains des meilleurs actifs non seulement au Canada mais dans toute l'Amérique du Nord», a affirmé M. Hannasch lors d'une conférence téléphonique au lendemain de l'annonce de l'entente.

Selon le chef de la direction, Couche-Tard tente depuis plus d'une décennie d'accroître sa présence en Ontario. Une fois la transaction conclue, la province représentera environ le tiers de son réseau de 2100 établissements au Canada.

Couche-Tard prévoit convertir, dans les 18 prochains mois, ses établissements hors Québec à la bannière Circle K, déjà utilisée aux États-Unis, au profit de celle de Mac, qu'elle utilisait jusqu'à maintenant.

Les stations continueront à vendre de l'essence Esso. Elles vendent en moyenne 8,5 millions de litres d'essence par année et réalisent des ventes d'autres produits totalisant plus de 1 million $, en excluant Tim Hortons et les lave-autos.

La relation entre Couche-Tard et Tim Hortons se trouvera aussi approfondie grâce à l'entente, puisque 229 des établissements achetés comptent un espace Tim Hortons ou tout au moins un comptoir, comme c'est actuellement le cas dans moins de 20 dépanneurs Couche-Tard à travers le Canada. Dans les Couche-Tard qui n'offriront pas de Tim Hortons, la société offrira sa propre marque de café, entre autres produits alimentaires ou boissons.

La transaction, qui devrait être conclue dans environ six mois, est assujettie à l'approbation du Bureau de la concurrence.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer