La tabagie Grand-Père change de mains

Michel Ringuette passe le flambeau à Alexandre Cloutier.... (Stéphane Lessard, Le Nouvelliste)

Agrandir

Michel Ringuette passe le flambeau à Alexandre Cloutier.

Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Martin Lafrenière
Le Nouvelliste

(Louiseville) Véritable institution du commerce de détail à Louiseville, la tabagie Grand-Père change de propriétaire.

À compter de mardi, Alexandre Cloutier sera aux commandes de la tabagie, mais Michel Ringuette demeure dans l'aventure afin d'assurer une transition en douceur.

Cette transaction a abouti après une très courte période de discussions. L'acheteur a manifesté son intérêt le 12 janvier. L'offre d'achat a été acheminée vendredi et la transaction a été réglée lundi matin.

«C'est un jeune entrepreneur qui a de la drive et il sait où il s'en va! On a reçu l'offre vendredi et il voulait prendre possession le 1er mars. On a bousculé le comptable et le notaire», commente M. Ringuette, qui avait mis sur la glace son projet de vendre son commerce depuis 2013, car un de ses anciens employés avait volé des cigarettes pour une valeur de 36 000 $ à l'entreprise, un dossier qui a finalement été réglé en janvier 2016.

Fondée en 1962 par Gérard Lesage, cette tabagie est achetée par Roger Ringuette en 1980. Celui-ci la vend à son fils Michel en 1987. C'est donc une aventure de 28 ans qui se termine pour Michel Ringuette en tant que propriétaire des lieux.

«La longévité du commerce s'explique par l'amour de la clientèle, bien servir les gens. Ici, on a un salon pour régler les problèmes. On parle de sport, il n'y a pas un problème politique qu'on n'a pas réglé, on fait mourir les gens avant qu'ils meurent! On ouvre à 5 h le matin et j'ai des clients qui attendent à la porte. On a une clientèle fidèle. C'est vraiment spécial», explique le commerçant âgé de 64 ans, en rappelant que le gros lot de 8,5 millions de dollars gagné par un groupe de sept personnes en 2005 au Lotto 6/49 attire encore de nombreux clients qui achètent leur billet de loterie dans un commerce «chanceux».

Cette ambiance teintée de discussions enflammées entre les habitués, bien installés au comptoir à café, saute aux yeux de toute personne qui entre pour la première fois dans ce commerce du centre-ville de Louiseville. C'est d'ailleurs un aspect qui a charmé Alexandre Cloutier.

«J'achète la tabagie à cause de son caractère chaleureux, du caractère sympathique de la clientèle. C'est une place qui a beaucoup de vécu et je veux y donner du mien pour continuer dans la même voie.»

Âgé de 24 ans, M. Cloutier est propriétaire de la tabagie Tabamag du centre les Rivières depuis avril 2015. Il confie l'exploitation de ce commerce à sa mère et à un gérant pour venir s'occuper de la tabagie Grand-Père. Il va conserver le nom et la recette qui a fait le succès de ce commerce.

«Je mettrai en place des nouveaux produits, comme la cigarette électronique. On va mettre en place des nouvelles façons, graduellement. L'objectif est la pérennité du commerce. La tabagie Grand-Père est une institution qui mérite d'être conservée.»

Michel Ringuette va demeurer à l'emploi de M. Cloutier durant les deux prochaines années, à raison de 35 heures par semaine. Les deux autres employés à temps plein et les deux employés à temps partiel conservent leur poste.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer