Décès du fondateur de la Société Laurentide

Gabriel Buisson en 2006... (Archives, Le Nouvelliste)

Agrandir

Gabriel Buisson en 2006

Archives, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Guy Veillette
Le Nouvelliste

(Shawinigan) La Mauricie vient de perdre l'une de ses têtes d'affiche en entrepreneuriat à la suite du décès de Gabriel Buisson, fondateur de la Société Laurentide à Shawinigan-Sud. Il était âgé de 88 ans.

«Il fait partie des pionniers qui ont ouvert le chemin», commente l'un de ses fils, André Buisson. «Il a montré que les Canadiens français pouvaient prendre leur place, qu'on avait notre place au soleil et qu'on pouvait réussir en affaires.»

Le parcours professionnel de M. Buisson a commencé comme chimiste à la Shawinigan Chemicals, mais très rapidement, son dynamisme le guide vers la création de sa propre entreprise.

Les premiers balbutiements de la Société Laurentide se manifestent en 1950 et elle sera incorporée en 1958. L'usine de Shawinigan-Sud est construite l'année suivante.

Le rayonnement de M. Buisson surpassait largement celui de la communauté des affaires. En 1964, il avait fondé le club de golf Le Mémorial, qui succédait ainsi au Shawinigan Golf Course dans le même secteur. Ce terrain est devenu l'un des plus beaux défis pour les amateurs de la région et de partout à travers le Québec.

De 1998 à 2011, M. Buisson a parrainé un tournoi de golf pour le Fonds de recherche de l'Institut de cardiologie de Montréal et la Fondation du Centre de santé et de services sociaux de l'Énergie. Il s'est associé à de nombreuses causes et organisations tout au long de sa vie, notamment la paroisse Notre-Dame-de-la-Présentation de Shawinigan-Sud, la maison d'hébergement La Séjournelle, le Collège Shawinigan, les maisons des jeunes et le Carrefour Jeunesse emploi.

En septembre 1998, l'Académie des Grands Shawiniganais intronisait le prospère homme d'affaires dans son cercle.

Le maire de Shawinigan, Michel Angers, accueillait aussi cette disparition avec un mélange de tristesse et de reconnaissance.

«C'est un homme qui a marqué l'histoire de la ville de Shawinigan», commente-t-il. «Son plus grand fait d'arme est d'avoir construit cette grande entreprise qu'est devenue la Société Laurentide. Il nous laisse un bel héritage économique. Il a été parmi les premiers à croire qu'il était possible de créer des entreprises ici.

Il l'a fait il y a plusieurs décennies; il croyait qu'on pouvait compter sur nous-mêmes. Il a innové avec toutes sortes de produits, comme la peinture recyclée, le lave-glace. Encore aujourd'hui, c'est une entreprise à la fine pointe de la technologie et de l'innovation.»

M. Buisson avait reçu le diagnostic de la maladie d'Alzheimer en 2010. Au fil des années, il avait perdu beaucoup d'autonomie et de motricité. Un accident cardio-vasculaire l'avait également passablement affaibli.

Malgré tout, M. Buisson a pu terminer ses jours à la résidence familiale de Shawinigan-Sud en compagnie de son épouse, Pauline Arseneault, également atteinte de la maladie d'Alzheimer.

La confusion conséquente à sa maladie lui avait causé des ennuis avec les douaniers américains en avril 2010, alors qu'il avait omis de leur déclarer la possession d'une centaine de milliers de dollars en espèces dans son avion privé. En février 2011, il avait écopé d'une amende de 90 000 $.

Gabriel Buisson est décédé en début d'après-midi dimanche.

«Ça s'est bien passé», se console André Buisson. «Depuis deux semaines, sa condition s'était détériorée. La semaine dernière, il a eu le temps de faire ses adieux à tout le monde. Il était prêt. Ça s'est fait dans la paix et la sérénité.»

Le défunt sera exposé au centre funéraire Sylvie Picard du secteur Shawinigan-Sud, en après-midi et en soirée dimanche, de même que lundi en début d'après-midi. Les funérailles suivront à l'église Notre-Dame-de-la-Présentation, à compter de 14 h.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer