Rencontre entre les jeunes et la Ville de La Tuque

Le maire de La Tuque, Normand Beaudoin, et... (Audrey Tremblay, Le Nouvelliste)

Agrandir

Le maire de La Tuque, Normand Beaudoin, et les membres du conseil municipal ont rencontré les jeunes âgés entre 18 et 35 ans.

Audrey Tremblay, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(La Tuque) Les membres du conseil municipal de La Tuque ont rencontré les jeunes âgés entre 18 et 35 ans, mercredi, afin de connaître leur vision de l'avenir de la municipalité.

«C'est pour cette génération-là qu'on fait des projets. Ce sont eux qui vont en profiter. C'est fantastique de les entendre et de connaître leurs idées. Les jeunes veulent foncer et embarquer. Ç'a été une très belle rencontre», a souligné le maire de La Tuque, Normand Beaudoin.

Plus d'une soixantaine de personnes ont répondu à l'appel lancé par la Ville de La Tuque. L'activité a eu lieu en toute simplicité au bar du chalet de Ski La Tuque; pas de discours, pas de présentation formelle, seulement des échanges entre les jeunes Latuquois et les membres du Conseil de ville.

Parmi les idées soulevées lors de cette rencontre, il y a le désir des jeunes entrepreneurs de recevoir un meilleur support et un meilleur soutien de la part de l'organisation municipale dans la réalisation de leurs projets et la volonté à mieux comprendre comment fonctionne une municipalité.

Plusieurs ont mentionné aux élus qu'ils sont contre le projet de la marina municipale sur la rivière Saint-Maurice et qu'ils trouvent que la ville consacre trop d'énergie au développement touristique. Ils préfèrent des projets comme la bioraffinerie qui permettrait de créer des emplois pour des jeunes professionnels qui vont habiter la région.

La soirée a également permis aux élus de constater que les jeunes sont particulièrement préoccupés par la qualité du service Internet offert à La Tuque. Ils ont aussi mentionné qu'ils appréciaient le sentiment d'appartenance à une communauté tissée serrée, la qualité de vie de la municipalité, la facilité d'accès à la propriété.

Parmi les suggestions pour améliorer la situation financière de la municipalité, ils ont suggéré de tarifer l'accès au parc des Chutes-de-la-Petite-Rivière-Bostonnais pour tous les visiteurs qui n'habitent pas la Haute-Mauricie. Actuellement, l'accès au site et aux expositions est gratuit pour tous.

«C'est certain que ça va nous aider à nous orienter, tout comme les autres rencontres qu'on a faites. Je pense qu'on va répéter cette formule-là l'an prochain. On ne s'attendait pas à voir autant de monde. C'est un franc succès», a lancé le maire.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer