MRC de Bécancour: le rôle du CLD questionné

«Pour les 11 autres municipalités, se fait-il de... (Olivier Croteau, Le Nouvelliste)

Agrandir

«Pour les 11 autres municipalités, se fait-il de la prospection, du démarchage pour appuyer nos gens d'affaires? Doit-on prendre entente avec Trois-Rivières?», a lancé le maire de Saint-Pierre-les-Becquets, Yves Tousignant. On voit ici Trois-Rivières de Sainte-Angèle.

Olivier Croteau, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marc Rochette
Le Nouvelliste

(Bécancour) Alors que la Ville de Bécancour a rapatrié ses responsabilités en matière économique et touristique, tantôt par une entente avec Innovation et Développement économique Trois-Rivières, tantôt avec la dissolution de l'Office de tourisme, le maire de Saint-Pierre-les-Becquets, Yves Tousignant, a questionné ouvertement le rôle du CLD de la MRC de Bécancour lors de la dernière séance publique.

Yves Tousignant... (Stéphane Lessard) - image 1.0

Agrandir

Yves Tousignant

Stéphane Lessard

«Pour les 11 autres municipalités, se fait-il de la prospection, du démarchage pour appuyer nos gens d'affaires? Doit-on prendre entente avec Trois-Rivières?», a-t-il lancé.

Le directeur général du CLD et de la MRC, Daniel Béliveau, a avoué «qu'il ne s'en fait pratiquement pas de la prospection», le tout relevant plutôt, dit-il, d'Investissement Québec, par rapport au parc industriel de Bécancour, et de la nouvelle ressource d'IDE Trois-Rivières basée à la Ville.

Dans une récente communication, M. Béliveau avait déjà fait savoir que le CLD allait travailler de concert avec le commissaire industriel afin de maximiser le développement d'affaires du territoire. Mais il avait aussi annoncé que la prospection et le démarchage ne seraient plus des priorités au sein de son organisation, faute de moyens financiers.

«C'est effectivement un manque pour notre région. La présence d'un commissaire industriel à Bécancour viendra diversifier davantage l'offre d'affaires pour les citoyens, c'est une initiative gagnante pour la région», avait-il admis dans le même communiqué de presse.

Ce qui fait qu'à son avis, la formule privilégiée par la Ville sera complémentaire à l'offre de service offerte par le CLD et ce, depuis les coupes budgétaires en 2015.

D'ailleurs, les compressions gouvernementales auront forcé le CLD de la MRC de Bécancour à revoir son modèle d'affaires en tenant compte de sa nouvelle réalité financière. «Le mandat s'est orienté vers les entreprises en démarrage et le développement de celles-ci sur une période de 0-5 ans. Dans ce contexte, nous avons mis en place le service Entreprendre Bécancour qui permet d'accompagner l'entrepreneur dans le développement de l'ensemble de ses activités, et ce, avec tous les partenaires économiques», a-t-il expliqué.

En 2016, le CLD maximise donc son travail de terrain auprès des entreprises 0-5 ans. Il articule, par le fait même, ses actions avec les personnes qui sont à l'étape d'une idée d'un projet en entrepreneuriat, en démarrage ou en développement d'entreprise. Tous ces efforts se feront en collaboration avec les partenaires économiques de la région.

«Depuis un an, nous travaillons plus étroitement avec les différents partenaires économiques afin de donner aux entrepreneurs de la MRC de Bécancour une plateforme pour accueillir et stimuler leur entreprise. C'est avec l'ensemble des partenaires que le CLD a réussi à relever le défi de maintenir la majorité de ses services et ce, malgré des coupes budgétaires importantes», précise M. Béliveau.

Celui-ci dit constater que depuis la mise en place du Carrefour entrepreneurial, les entreprises perçoivent une différence. «Pour 2016, nous continuerons de mettre de l'avant les services offerts par le Carrefour entrepreneurial aux entreprises. Il est essentiel de maintenir le développement de l'entrepreneuriat de la région, ainsi que tout le potentiel entrepreneurial», avait déjà fait savoir le président du CLD, Michel Blanchette.

Selon lui, au fil des années, des liens de confiance se sont établis entre les gens d'affaires et le CLD de la MRC de Bécancour. «Nous soutenons financièrement et accompagnons plus d'une centaine d'entrepreneurs par année pour assurer le développement de leur entreprise. Nous avons une équipe en place destinée à travailler de concert avec l'entrepreneur pour que son idée d'affaires devienne une réalité et que la réalité évolue en une entreprise prospère dans la région», décrit-il.

Par ailleurs, son directeur général a voulu rassurer Yves Tousignant sur le rôle du CLD en matière touristique. «Nous allons continuer à aider les entreprises de ce secteur dans le développement d'affaires», a-t-il soutenu.

Toujours questionné par le maire de Saint-Pierre-les-Becquets à savoir à quel moment aura lieu l'assemblée générale du CLD, M. Béliveau a répondu «à la fin mars».

D'ailleurs, c'est ce vendredi, 12 février, que l'appel de candidature pour siéger au sein du conseil d'administration du CLD se termine.

Les personnes intéressées peuvent contacter la secrétaire de direction, Annie Brunelle, par courriel à l'adresse a.brunelle@cldbecancour.qc.ca ou par téléphone au 819 298-2070.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer