• Le Nouvelliste > 
  • Affaires 
  • > IDE Trois-Rivières prévoit 343 M $ en projets et 685 emplois d'ici cinq ans 

IDE Trois-Rivières prévoit 343 M $ en projets et 685 emplois d'ici cinq ans

Les nuages économiques des dernières années semblent se... (Olivier Croteau, Le Nouvelliste)

Agrandir

Les nuages économiques des dernières années semblent se dissiper sur Trois-Rivières.

Olivier Croteau, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marc Rochette
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Décidément, les nuages économiques des dernières années semblent se dissiper sur Trois-Rivières.

Le directeur général d'Innovation et Développement économique (IDE),... (Olivier Croteau, Le Nouvelliste) - image 1.0

Agrandir

Le directeur général d'Innovation et Développement économique (IDE), Mario De Tilly, a présenté mardi sa vision pour les cinq prochaines années.

Olivier Croteau, Le Nouvelliste

Porté par des statistiques favorables au plan du marché du travail, le directeur général d'Innovation et Développement économique (IDE), Mario De Tilly, a présenté mardi sa vision pour les cinq prochaines années aux gens d'affaires, et ce, moins d'un an après sa nomination.

D'ailleurs, le fait de dévoiler sa «stratégie d'accélération» de l'économie pour 2016-2020 devant les membres de la Chambre de commerce et d'industries de Trois-Rivières vient appuyer sa volonté de multiplier les partenariats avec les intervenants du milieu.

Et son plan de match, qu'il a soumis devant plus de 150 personnes, se déploiera sur fond d'investissements projetés de l'ordre de 343 millions de dollars et de création de 685 emplois d'ici 18 mois.

Selon lui, de telles intentions recueillies lors de sa tournée des entreprises sont d'autant plus encourageantes que les investissements privés non résidentiels ont chuté de 3,6 % depuis 2008 sur le territoire de la Ville.

Et le conférencier du jour s'est plu à souligner que le taux de chômage était passé de 9,1 % à 6,6 % à Trois-Rivières au cours des cinq dernières années. Et même depuis 2013, son nombre de travailleurs a augmenté de 9000, d'où la hausse du taux d'emploi et du taux d'activité.

«Notre mission est de mobiliser les forces du milieu pour la création de la richesse collective et le rayonnement de la ville», a-t-il affirmé dans sa présentation ayant pour thème Rêvons notre ville.

Après avoir dressé le portrait de la situation économique au plan mondial et national, M. De Tilly s'est réjoui que les 140 entreprises rencontrées depuis son entrée en poste aient exprimé une grande volonté de demeurer à Trois-Rivières, malgré les inquiétudes exprimées par près de la moitié d'entre elles.

«Les données confirment que neuf emplois sur dix au Canada sont créés par des PME. Elles nous indiquent également que les secteurs des hautes technologies et manufacturiers sont ceux qui offrent les emplois de meilleure qualité, en plus d'entraîner davantage de retombées indirectes et d'effets induits. Nous orientons donc nos actions en ce sens», a-t-il expliqué.

D'abord, l'organisme de développement économique veut mettre en place une stratégie de marketing territorial pour Trois-Rivières. «Ce projet vise à mettre nos forces en commun autour d'une image de marque rassembleuse, soit TRès Trois-Rivières, pour promouvoir notre ville d'une manière forte et cohérente», a précisé M. De Tilly.

Ensuite, IDE Trois-Rivières mettra sur pied un fonds immobilier afin de se démarquer auprès de promoteurs éventuels, tout en favorisant l'essor d'entreprises existantes. Une stratégie de prospection agressive incluant des participations à des salons et des événements internationaux sera aussi déployée d'ici la fin de l'année «dans l'objectif d'attirer rapidement de nouveaux investisseurs chez nous». L'adhésion à différents réseaux et l'accueil des délégations étrangères d'investisseurs font aussi partie de l'approche qu'il préconise.

Développement d'écosystèmes, développement endogène et démarrage d'entreprise, prospection et développement exogène, fonds d'investissement et infrastructures d'accueil, animation et rayonnement: voilà les cinq grandes orientations du plan De Tilly.

Déjà, dit-il, Trois-Rivières se distingue dans la transformation métallique et la fabrication d'équipements, l'industrie touristique et l'aéronautique. Quant aux pôles en développement, il identifie les sciences de la vie, les télécommunications et systèmes associés, ainsi que les technologies de l'information et des communications.

Par ailleurs, le directeur général se préoccupe de soutenir la croissance des entreprises et leur développement technologique et d'appuyer le démarrage de nouvelles entreprises, sans oublier l'entrepreneuriat et le développement durable.

Développement du Parc Micro Sciences, des parcs industriels, de l'aéroport et d'un quartier technologique dans un centre-ville revitalisé: voilà autant d'actions envisagées qui s'ajoutent à la création d'accélérateurs d'entreprises et d'une zone industrialo-portuaire. Et c'est sans compter la mise en valeur de la nouvelle gare maritime.

Finalement, M. De Tilly a rappelé l'importance de surveiller l'évolution des différents indicateurs de performance, comme la valeur des investissements annuels et le nombre d'emplois créés, qui serviront à «mesurer l'effet de nos actions et à les réorienter, au besoin». «Il faut être ambitieux», a-t-il conclu.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer