Perspectives 2016

Nouvelle effervescence au centre-ville de Trois-Rivières

Le président de la SDC du centre-ville de... (Stéphane Lessard)

Agrandir

Le président de la SDC du centre-ville de Trois-Rivières, Patrick Dupuis.

Stéphane Lessard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marc Rochette
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) «C'est du jamais-vu.» Voilà le commentaire spontané du président de la Société de développement commercial (SDC), Patrick Dupuis, face au vent de renouveau et de positivisme qui souffle sur le centre-ville de Trois-Rivières en ce début d'année 2016.

Pourtant, à la même période l'an dernier, «ce n'était pas rose», admettra le propriétaire de La Boîte à Coupe, les gens d'affaires étant alors plutôt pessimistes, de son propre aveu. Mais, douze mois plus tard, on peut parler d'un véritable changement climatique dans tous les sens: la morosité a fait place à l'enthousiasme et le froid sibérien a cédé le pas à une douceur exceptionnelle, «ce qui nous aide».

Selon lui, le spectacle du Cirque du Soleil à l'Amphithéâtre Cogeco est venu changer «toute la dynamique» du centre-ville où le taux d'occupation des locaux commerciaux atteint 94 %. Il faut dire qu'en 2015, on aura assisté à 22 ouvertures de places d'affaires et cinq autres sont à prévoir au cours des prochaines semaines.

«C'est fascinant de voir des chantiers de construction l'hiver», lance celui qui évoque le futur hôtel en face de son commerce, sur la rue Notre-Dame Centre, la venue du Magasin général Le Brun et l'arrivée des Soeurs Grises, à côté.

À cela viennent s'ajouter des investissements importants à l'hôtel Delta, au Temple et au Carlito, pour ne nommer que ceux-là. «Et il y a de plus en plus de boutiques et les entreprises se rapprochent», renchérit le dirigeant du salon de coiffure qui se rappelle d'un taux d'inoccupation de 40 % au milieu des années 90.

Même si le centre-ville a le vent dans les voiles, les intervenants du milieu, loin de s'asseoir sur leurs lauriers, se sont dotés d'une vision pour les dix prochaines années. D'ailleurs, cette collaboration entre la SDC et Innovation et développement économique Trois-Rivières est aussi «du jamais-vu» selon le président Dupuis.

La démarche de revitalisation 2015-2025 implique également la Corporation des événements, la Corporation de développement culturel et la Ville.

Déjà, plusieurs actions ont été enclenchées, comme le retour d'une patinoire au parc Champlain et l'instauration d'un service de valet-parking qui sera évalué en mars à titre de projet-pilote.

Et autre concept dans la mire pour le mois de février: une virée gourmande, soit un festival de type Trois-Rivières à table, où, pendant dix jours, les restaurateurs participants offriront une table d'hôte spéciale à 29 dollars.

On note également le projet d'embellissement des vitrines de locaux vacants, LocAction, dans le but de les rendre plus attrayants et d'égayer le centre-ville. 

«En 2016, nous allons intensifier nos consultations auprès de nos membres et consolider nos relations avec le milieu», conclut celui qui apprécie également le marché des navires de croisière.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer