Mieux vaut jouer la prudence financière en ce début d'année

Alors que nous sortons à peine de la période des Fêtes, un contexte notoirement... (123rf)

Agrandir

123rf

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Gary Frost

Gary Frost est directeur des services aux consommateurs à l'Office de la protection du consommateur.

Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Alors que nous sortons à peine de la période des Fêtes, un contexte notoirement reconnu favorable aux abus en tous genres, voilà que les finances personnelles des consommateurs-salariés seront plombées pour les prochains mois par une baisse - à salaire égal - de leur revenu disponible. Cette situation est attribuable à la fin de la «récréation» pour les cotisations au Régime de rentes du Québec (RRQ) et à l'assurance emploi.

Dans une période déjà caractérisée par le tir groupé de factures, les comptes de cartes de crédit, les comptes de taxes foncières et tutti quanti, ce portrait aura tôt fait de refroidir les ardeurs de plusieurs consommateurs, un refroidissement qui n'a par ailleurs rien d'éolien. Effet dégrisant garanti. Dans ces circonstances, la discipline budgétaire est de mise.

Soigner sa cote

Il faut savoir, en ce qui a trait au respect de vos obligations financières, que vos comportements sont suivis à la loupe et ces renseignements sont soigneusement et rigoureusement colligés dans votre dossier de crédit par l'une ou l'autre des agences de renseignements sur le crédit et une cote vous est attribuée.

Dans le domaine des dossiers de crédit, deux joueurs majeurs au Canada occupent le terrain soit; Équifax et TransUnion Canada. Ces deux entreprises possèdent plus de 20 millions de dossiers à l'échelle du Canada

Dossier de crédit

Votre dossier de crédit renferme plusieurs types de renseignements vous concernant: vos noms, adresse, date de naissance et numéro d'assurance sociale, une liste des demandes de vérification de votre dossier de crédit effectuées par des prêteurs, des informations sur vos engagements actuels en matière de crédit en général, d'éventuels jugements à votre encontre ou une faillite et tout compte en souffrance qui aurait été confié à une agence de recouvrement.

N'hésitez pas à en vérifier le contenu, les cas d'erreurs ou d'imprécisions ne sont pas rares.

Agent de recouvrement à vos trousses?

Si vous traversez une période difficile sur le plan des finances personnelles et que vous êtes dépassé par le cumul des factures en souffrance, il est possible que vous ayez à traiter avec une agence de recouvrement.

Même si le fait que vous devez bel et bien des sommes d'argent à un créancier n'est pas disputé, il demeure que tous les agissements à votre endroit ne sont pas permis.

Domaine encadré par la Loi

La Loi sur le recouvrement de certaines créances (LRCC) proscrit en effet les comportements abusifs commis par des agents de recouvrement comme la menace ou l'intimidation.

Si vous jugez être la cible de tels comportements, n'hésitez pas à les dénoncer à l'Office de la protection du consommateur (OPC) qui est chargé de surveiller l'application de cette loi. Le domaine du recouvrement de dettes (créances) est à la source de nombreuses plaintes.

Au cours de l'exercice 2014 - 2015, ce domaine d'activité a fait l'objet de 3 888 demandes de renseignements et de plaintes de la part des consommateurs ce qui lui confère le 7e rang parmi les 72 domaines sous surveillance de l'OPC.

Enfin, lorsque vous versez des sommes d'argent à une agence de recouvrement, assurez-vous d'obtenir qu'un reçu vous soit remis.

Les agences de recouvrement ont l'obligation d'en rendre compte sur demande.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer