Les dix événements économiques de l'année

Le président du Conseil et chef de la... (Photo: Olivier Croteau, Le Nouvelliste)

Agrandir

Le président du Conseil et chef de la direction de la société Kruger, Joseph Kruger II, le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, et le ministre responsable de la région de la Mauricie, Jean-Denis Girard, lors de l'annonce des investissements à l'usine Kruger de Trois-Rivières.

Photo: Olivier Croteau, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marc Rochette
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Kruger se tourne vers le carton

La société Kruger a souligné en grande pompe son passage du papier au carton à Trois-Rivières, un projet de 250 millions de dollars qui reçoit l'appui du gouvernement du Québec, à hauteur de 190 millions de dollars.

Ce virage permet de consolider 270 emplois. Dès le printemps 2016, on amorcera la mise en chantier du plan de pâte, tandis qu'en mars 2017, on commencera la modernisation de la machine numéro 10. Lors de sa mise en service deux mois plus tard, elle fabriquera annuellement 360 000 tonnes métriques de carton doublure haut de gamme 100 % recyclé.

Claude Lafleur, chef de la direction d'IFFCO.... (Andréanne Lemire) - image 2.0

Agrandir

Claude Lafleur, chef de la direction d'IFFCO.

Andréanne Lemire

Des grands projets sur la glace...

Le projet d'usine d'engrais d'IFFCO à Bécancour, évalué à deux milliards de dollars, a été mis en veilleuse jusqu'à ce que les conditions économiques soient favorables et que les cours mondiaux de l'urée remontent à nouveau.

Et même si les dirigeants de Stolt LNGaz ont confirmé en grande pompe la construction de l'usine de liquéfaction de gaz naturel dans le parc industriel et portuaire, les travaux de 800 millions de dollars, qui doivent s'amorcer au printemps 2016, pourraient aussi être mis sur la glace en raison de l'état du marché. Quant à RER Hydro, les espoirs de relance ont disparu avec la faillite.

GROUPÉ voit le jour en région

Un an après avoir germé, l'idée d'un partenariat économique Mauricie-Rive Sud pour sortir la région de son rang peu enviable au Québec a pris une forme concrète à l'automne avec la création de GROUPÉ, qui réunit plus de 80 entreprises des deux côtés du fleuve.

La nouvelle désignation évoque l'objectif d'être regroupé pour l'économie de la région alors que le partenariat économique est identifié par les deux dernières lettres du nom. Des tables sectorielles sont déjà actives et l'embauche d'une ressource permanente est envisagée en 2016.

Kruger se tourne vers le carton (Sylvain Mayer) - image 4.0

Agrandir

Sylvain Mayer

Long conflit chez Delastek

L'entreprise Delastek, du secteur Grand-Mère, est frappée d'un conflit de travail depuis le 1er avril 2015. Une cinquantaine de syndiqués sont en grève alors qu'un nombre équivalent de travailleurs non syndiqués permet à l'usine de poursuivre ses activités. L'impasse perdure malgré plusieurs rencontres de conciliation.

Les relations entre l'employeur et les grévistes se sont avérées plutôt tendues, tantôt sur la ligne de piquetage, tantôt devant la Commission des relations du travail. Et en fin d'année, le président Claude Lessard a annoncé l'ouverture d'une unité d'affaires en sol américain.

Kruger se tourne vers le carton (Stéphane Lessard) - image 5.0

Agrandir

Stéphane Lessard

Vente et modernisation du Delta

Propriété du groupe InnVest REIT depuis 2006, l'hôtel Delta Trois-Rivières, avec son centre des congrès, la résidence La Sittelle et la Place du marché, est passé aux mains de quatre investisseurs locaux.

La Société immobilière G3R entend investir sept millions de dollars en rénovations en plus d'ajouter une salle de 1000 places à son centre des congrès.

Normand Ricard... (François Gervais) - image 6.0

Agrandir

Normand Ricard

François Gervais

Fermeture de Sommex

Bien intentionnée par son fondateur Normand Ricard, la relance de Sommex aura duré un peu plus de deux ans. En fin de 2015, le fabricant de matelas du secteur Cap-de-la-Madeleine a été contraint de cesser ses activités en raison de la difficulté de ce marché en Amérique du Nord. Une trentaine de travailleurs ont perdu leur emploi à la suite de la faillite de la compagnie.

Après avoir créé Sommex en 1973, l'homme d'affaires avait vendu son entreprise en 2003 au groupe Spring Air Partners pour prendre momentanément sa retraite. Zedbed International, de Shawinigan, se montre toutefois intéressée à acquérir les actifs.

Le président Raynald Beaupré posant devant les installations... (François Gervais, Le Nouvelliste) - image 7.0

Agrandir

Le président Raynald Beaupré posant devant les installations du club de golf de Gentilly.

François Gervais, Le Nouvelliste

Vente du club de golf Gentilly

Avec une situation financière devenue intenable sans la vente du vaste bâtiment adjacent, les sociétaires du club de golf ont décidé de se départir de l'ensemble des actifs.

La Ville avait pourtant initié un encan de projets afin que la bâtisse de 20 000 pieds carrés puisse trouver preneur, sans succès. Or, l'avenir du club de golf dépendait du sort réservé à cette infrastructure qui était louée par Hydro-Québec en prévision de la remise à neuf de Gentilly-2.

Fonds de diversification économique

En ce qui concerne le Fonds de diversification économique, la gouvernance fut renouvelée au profit d'une implication de dix entrepreneurs. Pas moins de 88 projets ont été annoncés en 2015, pour un soutien financier de près de 17 M$, des investissements générés de plus de 80 M$ ainsi que la création et la consolidation de 609 emplois. Les trois quarts des projets de la dernière année provenaient du Centre-du-Québec.

Kruger se tourne vers le carton (Émilie O'Connor) - image 9.0

Agrandir

Émilie O'Connor

Nemaska Lithium succède à Laurentide

Grosse annonce en 2015 par rapport au site de l'ancienne papeterie Laurentide de Shawinigan. Nemaska Lithium a confirmé son intention d'y implanter une usine de production d'hydroxide et de carbonate de lithium de très haute pureté d'ici 2018.

Ces éléments entrent dans la production de piles pour téléphones intelligents, tablettes et véhicules électriques. Une vingtaine d'emplois sont prévus pour la phase 1 et une centaine d'autres pour le complexe commercial, qui remplacera l'ancienne machine à papier numéro 11.

Kruger se tourne vers le carton (François Gervais) - image 10.0

Agrandir

François Gervais

District 55

Le développement commercial et résidentiel du District 55 a évolué en 2015. Le Groupe Robin a procédé à l'annonce d'une première bannière commerciale, soit un Ultramar à grande surface. Les Habitations Paris et frères a aussi amorcé un projet domiciliaire qui, à terme, nécessiteront des investissements de 120 M$.

Ameublements Tanguay prépare son arrivée dans ce même secteur. Et comble de bonheur pour le promoteur, la Ville a fait le choix du District 55 pour y implanter son fameux colisée.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer