Chambre de commerce de Maskinongé: la coordonnatrice démissionne

Geneviève Arseneault quittera la coordination de la Chambre... (Stéphane Lessard)

Agrandir

Geneviève Arseneault quittera la coordination de la Chambre de commerce et d'industrie de la MRC de Maskinongé le 22 janvier.

Stéphane Lessard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Martin Lafrenière
Le Nouvelliste

(Louiseville) Le départ de Geneviève Arseneault force le conseil d'administration de la Chambre de commerce et d'industrie de la MRC de Maskinongé à se mettre une fois de plus à la recherche d'une personne qui dirigera l'organisme.

Mme Arseneault avait été embauchée comme coordonnatrice de la chambre en septembre 2014. Lorsque les négociations pour le renouvellement de son contrat ont commencé, il y a quelques mois, une période de réflexion s'est accentuée, réflexion qui l'a amenée à remettre sa démission.

«Le travail correspondait moins à mes objectifs de carrière, raconte Mme Arseneault. J'ai préféré être honnête avec tout le monde et le départ se fait en très bons termes.»

Geneviève Arseneault avait déjà manifesté son désir de demeurer coordonnatrice de la chambre. Le portrait a évolué au fil des dernières semaines.

«J'ai réfléchi à savoir si c'était ce que je recherchais dans ma carrière. Je suis prête à aller relever d'autre défis. Je veux travailler en administration et en communication dans une entreprise. C'est maintenant le temps de faire le saut.»

Me Virginie Grenier Damphousse confirme que les relations entre Geneviève Arseneault et le conseil d'administration étaient au beau fixe. Et si la décision avait été uniquement du ressort de la chambre, Mme Arseneault aurait toujours son poste.

«On l'aurait gardée, car le conseil d'administration est satisfait de son travail. Mais Geneviève veut un emploi qui lui ressemble plus. Il y avait certaines choses qu'elle n'aimait pas faire dans son emploi. Elle a décidé de démissionner», raconte la présidente de la Chambre de commerce et d'industrie de la MRC de Maskinongé.

Le départ de Mme Arseneault est prévu pour le vendredi 22 janvier. Le conseil d'administration vient de lancer un appel de candidatures afin de lui trouver un successeur et celui-ci deviendra non pas coordonnateur, mais directeur général de la chambre. Ce poste a d'ailleurs été offert à Geneviève Arseneault, précise la présidente du conseil.

«Un directeur général fait plus d'administration en plus de l'organisation des événements. Il a plus de décisions à prendre. Un coordonnateur est guidé par le conseil d'administration. Mais Geneviève faisait des tâches qui s'approchaient de plus en plus d'un poste de dg.»

Le conseil espère obtenir une bonne variété de candidats afin de faire un choix dès la deuxième semaine du mois de janvier. Selon Me Grenier Damphousse, le salaire offert pour la direction générale sera supérieur à celui consacré à la coordination. On espère ainsi briser une tendance qui est installée à la direction de la chambre depuis plus de 10 ans: ce poste est vu comme étant un tremplin pour un autre emploi.

«Ça nous colle à la peau, reconnaît Me Grenier Damphousse. On va essayer de faire en sorte que la personne qui entrera en poste reste avec nous quelques années.»

Geneviève Arseneault a été engagée pour remplacer Fannie Trudel, partie au bureau de comté du député Marc H. Plante à la suite de l'élection québécoise d'avril 2014. Mme Trudel avait succédé à Josée Lessard, la dernière directrice générale en titre de la chambre.

Embauchée en janvier 2011, Mme Lessard a quitté à l'été 2013. Elle a depuis été accusée de fraude de plus de 5000 $ à l'endroit de la chambre de commerce.

Son dossier revient au palais de justice de Trois-Rivières le 23 février pour l'étape de l'enquête préliminaire.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer