Désaccord autour d'une station de pompage

Gérard Bruneau... (Photo: Olivier Croteau, Le Nouvelliste)

Agrandir

Gérard Bruneau

Photo: Olivier Croteau, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Saint-Maurice) Les élus de la municipalité de Saint-Maurice ont adopté lundi une troisième résolution pour demander à TransCanada de déplacer une station de pompage prévue dans le tracé du projet de l'oléoduc Énergie Est. Saint-Maurice ne veut pas de ces installations bruyantes qui seraient construites près d'un secteur résidentiel en développement.

«Depuis que nous avons pris connaissance du tracé du projet d'oléoduc, c'est la troisième résolution que nous adoptons. Nous craignons que ça puisse entraîner un problème de bruit pour notre développement résidentiel qui pourrait se prolonger jusque-là», indique Gérard Bruneau, maire de la municipalité de Saint-Maurice. 

Officiellement, le tracé prévoit que la station de pompage soit sur le territoire de Trois-Rivières, près de la sortie 210 de l'autoroute 40 et en bordure de la route 352. Or, le maire de Saint-Maurice note qu'elle serait à la limite de sa municipalité. La Ville de Trois-Rivières, qui n'a pas de résident dans ce secteur, recueillerait les retombées économiques de ces installations industrielles, alors que les citoyens de Saint-Maurice vivraient les désagréments engendrés par le bruit. 

«Nous avons demandé de déplacer la station de pompage pour la mettre plus à l'est ou à l'ouest pour ne pas être incommodés un jour par cette station qui dégage un bruit constant», ajoute le maire de Saint-Maurice. «On demande de l'envoyer un peu plus loin. Ça ne nous donne pas plus d'argent, mais ça nous donne une qualité de vie. Elle serait dans le bois. Et on sait que les arbres ont un effet coupe-son naturel.»

Le maire de Saint-Maurice affirme que le bruit causé par une station de pompage est comparable à celui engendré par le déplacement de camions poids lourds sur l'autoroute. «Des camions ne circulent pas constamment. Alors que les équipements de la station de pompage fonctionnent toujours», précise le maire de Saint-Maurice. 

La demande de la municipalité de Saint-Maurice n'est pas inusitée. TransCanada a acquiescé à la demande de sa consoeur de Maskinongé, qui demandait elle-aussi pour des raisons de bruit de déplacer la station de pompage prévue sur son territoire. 

Par contre, TransCanada indique que le déplacement de cette station de pompage n'est pas prévu. «Nous avons l'intention de continuer à collaborer avec la municipalité afin de limiter les impacts potentiels. Nous allons respecter toutes les normes sur le bruit», affirme Jonathan Abecassis, porte-parole de TransCanada. 

Même si elle dit qu'elle n'a pas l'intention pour l'instant de déplacer la station de pompage de Trois-Rivières, l'entreprise rappelle que le projet est en constante évolution.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer