Priorité à l'innovation et au rayonnement

Le directeur général de la Chambre de commerce... (Sylvain Mayer)

Agrandir

Le directeur général de la Chambre de commerce et d'industrie de Shawinigan, Martin St-Pierre, en compagnie de Mario Lamontagne, président des deux comités de mobilisation qui porteront sur l'innovation technologique et le rayonnement de Shawinigan.

Sylvain Mayer

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Guy Veillette
Le Nouvelliste

(Shawinigan) Deux mois après la présentation du premier Forum ouvert de consultation de la communauté des affaires, la Chambre de commerce et d'industrie de Shawinigan a présenté, mardi matin, les six axes prioritaires qui ont été retenus à la suite de cet événement.

Deux d'entre eux bénéficient d'une attention plus particulière à court terme, soit l'innovation technologique comme locomotive du développement économique de même que le rayonnement, la mise en valeur et la promotion des entreprises locales.

Ce forum avait été organisé les 6 et 7 octobre, à l'Auberge Gouverneur, sous l'impulsion de l'ex-président de la CCIS, Jonathan St-Jean, qui a remis sa démission la semaine dernière et qui ne s'est pas présenté à ce point de presse. Son successeur sur une base intérimaire, Martin Dumont, a toutefois tenu à souligner son implication durant sa courte allocution.

Le Forum ouvert de consultation de la communauté des affaires servait de rampe de lancement à une large discussion pour accélérer la croissance de Shawinigan. Six axes prioritaires d'intervention avaient été identifiés au bout de ces huit heures d'échanges.

Il s'agit du tourisme comme moteur de développement économique local; de la fierté de la ville avec la mise en valeur de ses atouts et de sa diversité; de la marque employeur et du marketing de ressources humaines dans les entreprises; du rayonnement, de la mise en valeur et de la promotion des entreprises; de l'innovation technologique comme locomotive du développement économique et finalement, de la promotion de l'entrepreneuriat et des créneaux de diversification économique.

Il s'agit de cibles déjà identifiées, à peu de variation près, par la Ville de Shawinigan dans sa volonté de rajeunir son image et de transformer son tissu économique. Mais Martin St-Pierre, directeur général de la CCIS, mentionne que le poids de l'organisme ajoute à la nécessité de s'attaquer à ces priorités.

«Nous allons porter le message de la communauté d'affaires», indique-t-il. «On se positionne comme la voix de la communauté d'affaires, alors on passe de la parole aux actes. Nous ferons des activités de mobilisation, mais aussi nous accentuerons la représentation auprès des instances municipales et politiques. Ce n'est pas un dédoublement; c'est partager la vision que nous avons de notre Shawinigan de demain.»

Comités

Afin que la réflexion se poursuive, la CCIS annonce la création de deux comités de mobilisation sur les deux axes prioritaires, soit ceux de l'innovation technologique et du rayonnement. La présidence de ces deux comités sera assumée par Mario Lamontagne, qui ajoute également la vice-présidence de la CCIS à ses fonctions de trésorier à la suite du jeu de chaise musicale provoqué par le départ de M. St-Jean.

«La mobilisation sera l'ingrédient premier à la réussite que nous donnerons à ces comités», commente M. St-Pierre. «Une cinquantaine d'idées ont été évoquées lors du forum de consultation. Si cette mobilisation se poursuit, on peut accomplir beaucoup de choses.»

La CCIS souhaite que des entrepreneurs s'avanceront pour partager leurs idées et leur vision sur les deux axes prioritaires. M. St-Pierre cite les exemples récents de Claude Baril et de Claude Villemure, qui n'ont pas craint de sortir de sentiers battus au cours des derniers mois pour mobiliser la communauté d'affaires autour de certains enjeux.

À noter que la CCIS formule une suggestion de slogan, soit «Shawinigan, vivre c'est dans notre nature». Il remplacerait «Surprenant Shawinigan», cible de nombreuses réserves durant le forum. Dans le même esprit, le retour du fameux «J'aime Shawi», initié par Stéphane Daoust en 2007, est aussi envisagé.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer