Ottawa fera une mise à jour sur l'économie et les finances publiques

Le ministre fédéral des Finances Bill Morneau.... (PHOTO CHRIS WATTIE, ARCHIVES REUTERS)

Agrandir

Le ministre fédéral des Finances Bill Morneau.

PHOTO CHRIS WATTIE, ARCHIVES REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Andy Blatchford
La Presse Canadienne

Le nouveau gouvernement libéral ouvrira les livres de comptes fédéraux, vendredi, permettant aux Canadiens de jeter un coup d'oeil à l'état des finances publiques pour la première fois depuis les élections du mois dernier.

La publication d'une mise à jour économique et financière par le ministre des Finances, Bill Morneau, sera aussi l'occasion pour la population d'examiner les chiffres du ministère pour la première fois depuis le budget fédéral en avril.

Beaucoup de choses ont changé depuis ce temps.

Au cours des derniers mois, une averse de projections de croissances économiques revues à la baisse a refroidi les prédictions plus optimistes du printemps présentées par l'ancien gouvernement conservateur.

La mise à jour de M. Morneau sera dévoilée alors que le Canada tente toujours de remédier aux impacts négatifs de la chute des prix du pétrole et d'une économie mondiale au ralenti.

Plus tôt ce mois-ci, le directeur parlementaire du budget (DPB) avait aussi révisé ses perspectives de croissance pour le pays et prévenu que l'érosion des conditions économiques pouvait aggraver les déficits.

À l'instar de la Banque du Canada et d'autres experts, le DPB avait mis cette situation sur le compte du recul des prix du pétrole et de la faible croissance économique mondiale.

Les libéraux de Justin Trudeau ont remporté le scrutin du 19 octobre en promettant de dépenser davantage dans des secteurs comme les infrastructures, soutenant que cela ressusciterait l'économie et créerait de l'emploi.

Pour ce faire, ils ont également juré de maintenir le déficit annuel sous la barre des 10 milliards $ pendant trois ans, incluant un manque à gagner de 5,7 milliards $ pour la troisième année, et de retrouver l'équilibre budgétaire juste à temps pour les prochaines élections.

Les prévisions économiques sont plus pessimistes maintenant qu'à l'époque du vote, mais Bill Morneau a assuré que le gouvernement s'en tiendrait pour le moment à son plan.

Le ministre avait déclaré plus tôt en novembre qu'il serait «prématuré» pour le gouvernement de modifier ses promesses électorales en raison de la situation économique.

L'un des collègues de M. Morneau était toutefois allé plus loin en répondant à une question sur l'état des finances publiques après le départ des conservateurs.

Le président du Conseil du trésor, Scott Brison, avait laissé entendre que le gouvernement libéral pourrait devoir faire quelques ajustements pour respecter ses promesses électorales.

«Premièrement, nous devrons tenir compte du fait que nous avons hérité de coffres vides», avait révélé M. Brison après avoir été interrogé sur la possibilité que les déficits futurs excèdent 10 milliards $.

Le ministère des Finances a précisé que la mise à jour de vendredi ne comprendra pas de mesures que les libéraux se sont engagés à adopter durant la campagne.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer