Factora en mode croissance

Charles-André Horth, président et directeur général de l'entreprise... (Stéphane Lessard)

Agrandir

Charles-André Horth, président et directeur général de l'entreprise Factora, pose devant des exemples de produits fabriqués par des compagnies qui ont bénéficié de son expertise.

Stéphane Lessard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Josée Montminy
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) L'entreprise trifluvienne Factora a le vent dans les voiles. Spécialisée dans la gestion manufacturière, la compagnie qui possède des bureaux aux États-Unis, en Angleterre et au Costa Rica est à la recherche de 20 nouveaux ingénieurs et informaticiens pour s'ajouter aux 65 employés actuels.

Factora conçoit des logiciels de soutien à la fabrication de produits de consommation courante et des systèmes de gestion des opérations pour le secteur manufacturier. L'entreprise travaille exclusivement en exportation; elle n'a aucun client au Québec ni ailleurs au Canada. Ils sont plutôt situés en Amérique du Nord et en Europe de l'Ouest. «Nos plus petits clients ont des revenus d'un milliard $, les plus gros de 150 milliards $», précise Charles-André Horth, président et directeur général de Factora.

General Electric et Premier Foods comptent parmi les multinationales qui ont recours à l'expertise de l'entreprise trifluvienne. D'ailleurs, le géant de l'alimentation britannique Premier Foods a décerné à Factora un prix d'excellence des fournisseurs dans la catégorie «réduction des coûts» lors de l'événement Supplier Excellence Awards 2015 tenu à Reading, en Angleterre, le 1er octobre.

L'entreprise trifluvienne a connu une croissance de 62 % dans la dernière année, avec un chiffre d'affaires de plus de 9 millions $. Les gestionnaires prévoient une croissance de 30 % pour l'année en cours. Pour répondre à cet essor, l'entreprise souhaite embaucher 20 employés à son siège social de Trois-Rivières. On recherche principalement des informaticiens et des ingénieurs (industriels, électriques, chimiques ou mécaniques) qui maîtrisent l'anglais.

«Le candidat idéal au poste d'ingénieur doit être passionné par le contexte de la gestion manufacturière. Son travail consistera à comprendre les divers problèmes d'un environnement manufacturier pour les traduire aux informaticiens qui doivent développer des solutions», explique M. Horth. Quant aux informaticiens, on recherche des architectes, des analystes ou des programmeurs-analystes. On souhaite combler les postes d'ici 18 mois.

Des 65 employés actuels, 27 travaillent au siège social de Trois-Rivières, rue Champlain. Les nouveaux employés seront postés à Trois-Rivières, mais ils pourraient être appelés à se rendre, au besoin, dans les autres points de service situés dans les régions d'Atlanta aux États-Unis, de San Jose au Costa Rica et de Londres en Angleterre. «Aujourd'hui, Internet nous permet d'être international», indique le président et directeur général de l'entreprise.

Factora souhaite attirer «des professionnels qualifiés, capables de répondre à ses hauts standards de qualité». «Notre objectif est de se faire connaître. C'est un défi majeur», mentionne M. Horth, en ajoutant que sa compagnie aurait besoin d'une dizaine de personnes de plus, présentement, pour honorer ses engagements et poursuivre son développement.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer