120 400 téléchargements en un mois

Dans l'ordre habituel, on retrouve Maxime Boucher, responsable... (François Gervais)

Agrandir

Dans l'ordre habituel, on retrouve Maxime Boucher, responsable des conférences, Alain Turcotte, président et éditeur du Nouvelliste, Martin Cauchon, propriétaire de Groupe Capitales Médias et conférencier, et Pierre Dubillard, président du Club Richelieu de Trois-Rivières.

François Gervais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marc Rochette
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Alors que plusieurs facteurs auraient pu le décourager de mettre la main sur Le Nouvelliste et cinq autres quotidiens régionaux, le propriétaire de Groupe Capitales Médias, Martin Cauchon, est déjà en mesure de célébrer les premiers effets de son modèle d'affaires axé sur le multiplateforme évolutif.

Le propriétaire de Groupe Capitales Médias, Martin Cauchon,... (François Gervais) - image 1.0

Agrandir

Le propriétaire de Groupe Capitales Médias, Martin Cauchon, était conférencier au Club Richelieu de Trois-Rivières.

François Gervais

En effet, devant plusieurs membres du Club Richelieu de Trois-Rivières, le conférencier du jour a annoncé que la toute nouvelle application pour tablettes et téléphones intelligents avait atteint 120 400 téléchargements depuis son lancement le 14 octobre dernier.

«C'est une réussite exceptionnelle, au-delà de nos attentes», a-t-il lancé, tout en révélant que l'objectif initial était de 125 000 pour le mois de mars 2016. À lui seul, Le Nouvelliste compte 16 000 téléchargements. Des chiffres qui viennent d'ailleurs s'ajouter aux 1,6 million de lecteurs du groupe.

Mais contrairement à La Presse qui doit composer avec un marché fort compétitif, M. Cauchon se doit, dit-il, «de garder la plateforme papier pour plusieurs années». Une orientation rassurante tant pour les abonnés que les annonceurs, admet-il.

Celui-ci a amorcé son allocution en livrant son état d'âme au moment de la transaction qui reflétait la pensée de Winston Churchill: «un pessimiste voit la difficulté dans chaque opportunité, un optimiste voit l'opportunité dans chaque difficulté».

Ce qui l'attendait, c'était non seulement une négociation avec 17 unités syndicales et une équipe «hyper compétente, mais démobilisée», mais aussi, des médias écrits «en grande tourmente» depuis cinq ans et des perspectives peu encourageantes au pays d'ici 2020, soit une baisse de 4,3 % des revenus et une perte de 4000 emplois.

Selon lui, les médias écrits sont confrontés à de nombreux défis qui accélèrent la transformation du modèle d'affaires: information disponible en continu, abondante, souvent gratuite et de qualité approximative. Et de plus en plus de lecteurs se retrouvent dans l'univers numérique.

«Aujourd'hui, face à cette mutation constante du marché, les entreprises doivent se redéfinir et s'adapter au comportement des lecteurs. La mobilité croît en importance et les nouveaux modèles d'affaires devront être évolutifs», a expliqué M. Cauchon.

Or, Groupe Capitales Médias dispose d'acquis et de forces pour faire face à une telle conjoncture difficile: des marques dominantes dans tous les marchés, un important sentiment d'appartenance envers elles ainsi qu'une information de qualité et de proximité produite par des professionnels. «Nous avons une équipe de 400 personnes et on rejoint plus de 47 % de la population des régions couvertes», a-t-il tenu à souligner.

Pour lui, Le Nouvelliste, fondé en 1920, est le reflet de cette réalité. «Un quotidien est un acteur de développement économique, culturel et social important dans une région. Le Nouvelliste est partenaire des grands événements de la région, est impliqué socialement et présente chaque jour dans ses pages le meilleur de la région. C'est ce qui a toujours contribué à nourrir le sentiment d'appartenance des gens de la région au Nouvelliste», affirme l'ancien ministre fédéral.

Fort de ces acquis, son groupe de presse mise donc sur un modèle multiplateforme évolutif qui permet de rencontrer le lecteur sur la plateforme de son choix. «Et on offre à l'annonceur de rejoindre tous ces lecteurs, où qu'ils soient», fait-il savoir.

Ce dernier a rappelé que l'application mobile est disponible gratuitement sur les tablettes et les téléphones intelligents des systèmes d'application iOS (produits Apple) et Android.

«Ce qui fera notre réussite, c'est notre capacité à s'adapter et à innover tout en respectant notre mission première, qui est de produire tous les jours une information de qualité et de proximité, appuyée par des équipes expérimentées et passionnées à travers le Québec», a conclu celui qui a publiquement remercié «l'ensemble des syndicats qui nous ont fait confiance», faisant allusion aux contrats de travail de quatre ans qui ont été signés entre les parties.

Partager

À lire aussi

  • «Condamnés à innover»

    La Tribune

    «Condamnés à innover»

    Le patron du Groupe Capitales Médias était de passage dans la région pour présenter sa conférence L'industrie des médias écrits: un monde en... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer