Une chocolaterie dans une ancienne banque

Nancy Samson est fière d'ouvrir sa toute première... (Olivier Croteau)

Agrandir

Nancy Samson est fière d'ouvrir sa toute première chocolaterie artisanale Chocolats Samson au 1066 de la rue Champflour à Trois-Rivières.

Olivier Croteau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marc Rochette
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Une ancienne banque de la rue Champflour à Trois-Rivières contient dorénavant un nouveau type de trésors: les chocolats de Nancy Samson. Bien connue dans le domaine, elle vient d'investir 500 000 dollars pour ouvrir «la plus belle chocolaterie au Canada», créant du même coup une douzaine d'emplois.

«C'est le plus grand rêve de ma vie», a lancé la maître chocolatière qui veut aussi en faire un lieu à vocation pédagogique et touristique, avec son «âme centenaire».

Construit en 1920, le bâtiment a abrité successivement la Banque Hochelaga et la Banque Nationale. L'aménagement des espaces a été réalisé par Gravel Designere de Trois-Rivières alors que le logo fut conçu par une Trifluvienne d'origine, Renée Gravel.

Chocolats Samson offre donc un concept urbain de chocolaterie. L'atelier de fabrication étant vitré, le client découvrira les différentes étapes de la création et de la fabrication des chocolats qui, d'une très grande qualité, sont reconnus par les connaisseurs. Ils ont d'ailleurs été distribués pendant de nombreuses années dans les magasins Première Moisson de Montréal. 

Aujourd'hui, en plus d'être en vente à la boutique, les chocolats se retrouvent chez les bonnes tables de la région tels que le Castel des Prés, l'Auberge Godefroy, aux Moulins La Fayette et chez Mado Plaisir Gourmand, situé au Fin Quartier de Shawinigan.

Quant à Nancy Samson, elle oeuvre dans l'univers du chocolat depuis plus de 20 ans. Cette enseignante au Centre de formation professionnelle Bel-Avenir a travaillé avec des chefs de grande renommée. Elle a participé à de nombreux stages et formations, entre autres, avec l'un des meilleurs chocolatiers au monde, le Parisien Patrick Roger. Et ses compétences lui ont permis de devenir la seule femme chef ambassadrice de l'Académie du chocolat du Québec.

«Depuis de nombreuses années, je voulais me rapprocher de la clientèle et des amoureux de chocolat. Je veux faire découvrir au public, petit et grand, les mystères du chocolat, de la culture de la fève aux différentes étapes de la création et de la fabrication», explique celle qui parle de «faire du chocolat à notre ressemblance, mais de méthode européenne».

Pour le représentant du maire de Trois-Rivières, le conseiller Jean-François Aubin, la chocolaterie artisanale est appelée à devenir un attrait touristique, entre autres, auprès des croisiéristes.

Finalement, Mme Samson entend organiser des dégustations telles que porto et chocolat, scotch et chocolat, bière et chocolat et thé et chocolat. «Et mon bureau est dans la voûte, en bas», conclut celle qui souhaite y voir un présage de bonnes affaires...

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer