Place au partenariat GROUPÉ

L'un des instigateurs de GROUPÉ, Frédéric Laurin, professeur... (François Gervais)

Agrandir

L'un des instigateurs de GROUPÉ, Frédéric Laurin, professeur en économie à l'UQTR.

François Gervais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marc Rochette
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Un an après avoir germé, l'idée d'un partenariat économique Mauricie-Rive Sud pour sortir la région de son rang peu enviable au Québec prend une forme concrète avec la création de GROUPÉ, qui réunit plus de 80 entreprises des deux côtés du fleuve.

Le concept, accompagné d'un logo développé par l'entreprise D communication de Bécancour, a été dévoilé récemment devant une soixantaine de leaders d'affaires réunis au Club de golf Godefroy.

La nouvelle désignation évoque l'objectif d'être regroupé pour l'économie de la région alors que le partenariat économique est identifié par les deux dernières lettres du nom. Quant au bleu du logo, la couleur fait référence à l'eau, source de richesse pour la région (énergie, tourisme, bois, transport).

Lors de cette rencontre, les dirigeants des entreprises ont aussi discuté du démarrage des tables sectorielles régionales, dont certaines ont déjà amorcé leurs travaux. Celles-ci visent à favoriser la concertation, le partage d'information et le développement de projets structurants dans huit secteurs porteurs: produits métalliques, arts et culture/tourisme, meuble, technologie de l'information, énergie/électronique, chimie, transformation alimentaire et transport/logistique/aéronautique.

«On se dirige vers l'embauche d'une ressource permanente», a même fait savoir l'un des acteurs de la première heure de cette mobilisation, Frédéric Laurin, professeur en économie à l'UQTR.

Car, dit-il, avec autant de tables sectorielles, «ça prend une logistique, de l'organisation, du suivi de dossier». Et si un coup de pouce gouvernemental est souhaité pour lancer le tout, le privé assumera une bonne partie du financement.

«L'idée n'est pas de réinventer la roue. On va s'appuyer le plus possible sur ce qui existe», tient à préciser le chercheur universitaire pour qui l'initiative reste aussi pertinente aujourd'hui qu'il y a un an.

«On sent une différence de mentalité», renchérit-il, jugeant prometteur tout ce qui se passe autour de Shawinigan, et soulignant au passage l'arrivée de Mario De Tilly à la direction d'Innovation et Développement économique Trois-Rivières.

La prochaine rencontre de GROUPÉ devrait avoir lieu à Shawinigan d'ici la période des Fêtes. «Il faut favoriser cette concertation et un réseautage fort», conclut M. Laurin.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer