Colisée au District 55: une excellente nouvelle pour le Groupe Robin

Le vice-président du Groupe Robin, Jonathan Robin.... (Photo: Stéphane Lessard, Le Nouvelliste)

Agrandir

Le vice-président du Groupe Robin, Jonathan Robin.

Photo: Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) L'intention de la Ville de Trois-Rivières de construire son nouveau colisée municipal de 5000 sièges au District 55 est une excellente nouvelle pour le Groupe Robin, le promoteur du projet de développement commercial et résidentiel au pied du pont Laviolette.

«On ne peut pas être plus heureux que ça», a lancé sans réserve mardi le vice-président du Groupe Robin, Jonathan Robin. «C'est très réjouissant de savoir que le colisée s'en vient dans notre projet. Ça fait quand même plus d'un an qu'on en parle.»

Le vice-président du Groupe Robin l'a dit et répété à quelques reprises ces derniers mois, la construction d'un colisée au District 55 insufflerait de l'énergie au projet. Jonathan Robin indique que plusieurs bannières commerciales attendaient, de plus en plus avec impatience, la décision de la Ville. «Il y a plusieurs joueurs qui attendaient ça pour continuer les négociations avec nous», a-t-il précisé. «Pour nous, c'est la plus belle annonce qu'on pouvait avoir. [...] Au niveau commercial, nous avions besoin d'une bonne nouvelle. Et c'est une bonne nouvelle pour l'ensemble de Trois-Rivières.»

Le maire de la cité de Laviolette, Yves Lévesque, a annoncé lundi soir en marge de l'assemblée publique du conseil municipal, à la suite d'une question du Nouvelliste et alors que tout le Canada avait les yeux rivés sur la soirée électorale, que la Ville allait construite seule le colisée. Ce projet estimé à 56 millions $ permettra, soutient la Ville, de répondre aux besoins de la population trifluvienne pour les quarante prochaines années.

Au lendemain de cette annonce, le Groupe Robin a reçu plusieurs courriels et appels de partenaires ainsi que d'entreprises qui se réjouissent de la situation. «C'est une nouvelle qui était très attendue pour nous. C'est sûr que nous allons téléphoner au cours des prochains jours les groupes qui étaient en attente. Nous allons continuer les négociations avec eux», a ajouté M. Robin.

La Ville envisage établir le nouveau colisée sur le même emplacement que lors de la première mouture du projet, soit près du rond-point à l'entrée du District 55, à l'intersection des boulevards des Athlètes et du District. Ces terrains ont été réservés pour le colisée, si bien que les projets résidentiels sont développés dans un autre secteur. «On voulait donner toutes les chances pour que le colisée soit construit là. C'est le plus beau terrain pour un colisée», a précisé Jonathan Robin. 

Actuellement, ces terrains appartiennent au Groupe Robin, mais celui-ci les réserve depuis le début du projet du District 55 à la Ville pour son colisée. «On va négocier avec la Ville un prix juste et équitable», a noté M. Robin. «On s'est entendu sur un prix de base qui sera évalué. Nous ne pouvons pas donner un avantage à la Ville ou profiter d'elle. Mais nous ne sommes pas rendus là encore. Chose certaine, nous voulons le colisée dans notre projet. Nous devrions donc régler ça rapidement.»

Rappelons que le colisée souhaité par la Ville aurait deux glaces, 5000 sièges et des loges. Le projet figure toujours au plan québécois des infrastructures et Québec réserve une subvention de 26,8 millions $, ce qui correspond à près de 50 % des coûts de l'amphithéâtre sportif. Même si le nouveau gouvernement fédéral a promis en campagne électorale qu'il investirait dans les infrastructures, Yves Lévesque ne se fait pas d'illusions. «Est-ce qu'il y aura des programmes pour les infrastructures sportives? Nous ne savons pas. Mais c'est certain qui si nous pouvons avoir des subventions, nous allons regarder les possibilités», a-t-il souligné mardi en ajoutant que le projet doit être mis en branle.    

Le développement commercial et résidentiel du District 55 avance bien, soutient le Groupe Robin. Une annonce prochaine d'investissement de près de 10 millions $ est d'ailleurs prévue, assure son vice-président. Il s'agirait d'une grande bannière commerciale, autre que Tanguay. Rappelons que l'entreprise d'ameublement a déjà confirmé au Nouvelliste son implantation au District 55. Ce nouveau magasin d'une superficie de 80 000 pieds carrés représente des investissements de 10 millions $.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer