Taux de chômage stable à 6,9 %

L'aiguille du taux de chômage n'a pas bougé... (Photo: Archives, Le Nouvelliste)

Agrandir

L'aiguille du taux de chômage n'a pas bougé à Trois-Rivières entre les mois d'août et septembre, affichant toujours 6,9 pour cent. C'est néanmoins une hausse de 0,9 point en un an.

Photo: Archives, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marc Rochette
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) L'aiguille du taux de chômage n'a pas bougé à Trois-Rivières entre les mois d'août et septembre, affichant toujours 6,9 pour cent. C'est néanmoins une hausse de 0,9 point en un an.

En Mauricie, le taux de chômage a connu un léger bond de 0,4 point en un mois, pour atteindre 7,8 pour cent. Il s'agit d'une faible augmentation de 0,2 point par rapport à septembre 2014.

Au pays, l'économie a permis la création de 12 000 nouveaux emplois le mois dernier, mais le taux de chômage a augmenté de 0,1 point de pourcentage pour atteindre 7,1 pour cent en septembre, en raison d'une hausse du nombre de personnes actives sur le marché du travail, a annoncé vendredi Statistique Canada.

La hausse du nombre total d'emplois a été causée par une augmentation du nombre d'emplois à temps partiel, qui est venue contrebalancer la baisse de l'emploi à temps plein.

L'emploi à temps partiel a ainsi augmenté de 74 000 en septembre, mais l'emploi à temps plein a reculé de 62 000, a précisé l'agence fédérale.

Cette enquête sur la population active représente la dernière source importante de données économiques avant les élections fédérales du 19 octobre.

La Banque du Canada a réduit deux fois son taux directeur cette année, dans l'espoir de donner un coup de pouce à une économie qui s'était contractée dans la première moitié de l'année, en grande partie à cause de la baisse des cours du pétrole.

C'est dans le secteur des services d'enseignement que l'on a noté la plus forte baisse d'emplois en septembre, une perte de 51 000 emplois ayant été observée, principalement en Ontario et au Québec.

Statistique Canada note qu'il y a eu un certain nombre de changements dans le secteur de l'éducation qui auraient pu avoir un effet sur l'emploi, dont les récentes négociations des contrats de travail dans les provinces.

L'emploi a augmenté de 33 000 dans le secteur de l'information, de la culture et des loisirs en septembre, tandis que le secteur des «autres services» a ajouté 22 000 emplois.

Le nombre de travailleurs autonomes a augmenté de 31 000 en septembre, tandis que l'emploi dans le secteur public a diminué de 29 000. Parallèlement, le nombre d'employés du secteur privé a peu varié.

À l'échelle provinciale, l'emploi a augmenté en Colombie-Britannique, en Alberta, au Manitoba, en Nouvelle-Écosse, en Saskatchewan et à l'Île-du-Prince-Édouard, alors qu'il a diminué en Ontario ainsi qu'à Terre-Neuve-et-Labrador.

En septembre, l'emploi a peu varié au Québec et le taux de chômage a diminué de 0,3 point de pourcentage pour s'établir à 7,7 pour cent. Comparativement à septembre 2014, l'emploi dans la province a augmenté de 47 000 (+1,2 pour cent), la majeure partie de la croissance étant survenue au cours des quatre premiers mois de 2015.

Par ailleurs, après avoir progressé de 63 000 (+0,4 pour cent) au premier trimestre et de 33 000 (+0,2 pour cent) au deuxième trimestre, l'emploi a augmenté de 31 000 (+0,2 pour cent) au troisième trimestre de 2015.

Au cours des 12 mois ayant pris fin en septembre, l'emploi a progressé de 161 000 (+0,9 pour cent), et cette progression est entièrement attribuable au travail à temps plein. Au cours de la même période, le nombre total d'heures travaillées s'est accru de 1,1 pour cent.

Avec la Presse canadienne

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer