Tendance à la baisse pour la construction à Trois-Rivières

La tendance des mises en chantier d'habitations dans la... ((Archives Le Quotidien))

Agrandir

La tendance des mises en chantier d'habitations dans la région métropolitaine de recensement de Trois-Rivières se chiffrait à 544 en septembre, comparativement à 570 en août.

(Archives Le Quotidien)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marc Rochette
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Selon la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL), la tendance des mises en chantier d'habitations dans la région métropolitaine de recensement de Trois-Rivières se chiffrait à 544 en septembre, comparativement à 570 en août. Cette tendance correspond à la moyenne mobile de six mois du nombre mensuel désaisonnalisé et annualisé (DDA) de mises en chantier d'habitations.

«En septembre, la tendance des mises en chantier d'habitations accusait un recul dans la grande région trifluvienne. Ce ralentissement de l'activité témoigne d'une offre d'habitations neuves et existantes relativement abondante sur le marché et d'une demande moins soutenue que par les années passées», a expliqué Tania Bourassa-Ochoa, analyste de marché à la SCHL.

«Étant donné la grande variabilité des chiffres estimatifs mensuels, la SCHL tient compte de la tendance, en plus du nombre mensuel désaisonnalisé et annualisé, pour obtenir un portrait plus complet de l'état du marché de l'habitation. Dans certaines situations et sur certains marchés, il pourrait être trompeur de n'analyser que les DDA, car les mises en chantier d'habitations sont alimentées surtout par le segment des logements collectifs, où l'activité peut varier beaucoup d'un mois à l'autre», précise-t-on.

Quant au nombre mensuel désaisonnalisé et annualisé, il se situait à 253 en septembre, en baisse par rapport à celui de 936 enregistré en août.

À la Ville de Trois-Rivières, la valeur des permis de construction émis était de 13,6 millions de dollars le mois dernier contre plus de 24 millions de dollars en septembre 2014. Depuis le début de l'année, ce retard persiste avec moins de 173 millions de dollars en valeurs de permis de bâtir alors que les résultats dépassaient les 210 millions de dollars après les neuf premiers mois de 2014.

Le mois dernier, un permis de construction d'une valeur de1 450 000 dollars a été émis à la société de gestion Cogir pour le mail intérieur du Carrefour Trois-Rivières-Ouest qui reliera Wal-Mart au reste du centre commercial et pour l'ajout de deux locaux et deux sorties supplémentaires. Un autre permis, cette fois de 522 140 $, vise l'aménagement intérieur d'un bureau Sun Life sur la rue Bellefeuille.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer