• Le Nouvelliste > 
  • Affaires 
  • > Énergie Est: l'ONE est critiqué pour mener un processus sur un projet inachevé 

Énergie Est: l'ONE est critiqué pour mener un processus sur un projet inachevé

L'ONE est critiqué.... (PHOTO TODD KOROL, ARCHIVES REUTERS)

Agrandir

L'ONE est critiqué.

PHOTO TODD KOROL, ARCHIVES REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
La Presse Canadienne
Calgary

L'organisme de réglementation évaluant le projet d'oléoduc Énergie Est est critiqué relativement à son appel à entendre des témoignages de groupes autochtones alors que la requête de l'entreprise TransCanada pour le projet controversé n'est pas encore complétée.

Adam Scott, du groupe Environmental Defence, prend à partie l'Office national de l'énergie (ONÉ) dans une lettre, disant qu'il y a beaucoup de confusion sur le processus chez ceux voulant exprimer leur point de vue.

M. Scott a affirmé qu'il y avait des questions sérieuses à savoir comment des parties concernées pouvaient participer dans le processus avant que tous les faits soient connus sur le projet de plus de 12 milliards $.

Plus tôt cette année, l'entreprise TransCanada a décidé d'abandonner la construction prévue d'un terminal pour exportations à Cacouna, au Québec, en raison de craintes d'impacts sur l'habitat des bélugas.

Le changement de plans force TransCanada à revoir sa requête de 30 000 pages déposée il y a un peu moins d'un an, un processus qui devrait être terminé avant la fin de l'année.

La semaine dernière, l'ONÉ a dit qu'elle commencerait à tenir des audiences pour entendre des témoignages le 9 novembre, afin de rassembler des éléments d'information de la part des communautés autochtones. Dans sa lettre du 1er octobre destinée aux intervenants autochtones, l'ONÉ affirme que bien que certains aspects du projet pourraient changer, la majorité ne devrait pas être modifiée par les quelconques révisions qu'apportera TransCanada.

«L'agence continue de faire avancer un processus sur une requête de projet qui n'est pas complétée. La responsabilité revient à TransCanada de déposer un projet complet, a fait valoir M. Scott. L'ONÉ ne devrait pas précipiter les choses avec une requête incomplète pour avantager un promoteur qui n'arrive pas à respecter les critères de base d'un processus.»

L'oléoduc Énergie Est est un projet de pipeline de 4600 kilomètres qui doit transporter environ 1,1 million de barils de pétrole par jour de l'Alberta et la Saskatchewan vers les raffineries et terminaux portuaires de l'Est du Canada.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer