L'annonce chez Kruger bien accueillie par le syndicat

Philippe Couillard était à l'usine Kruger de Trois-Rivières... (Photo: Olivier Croteau, Le Nouvelliste)

Agrandir

Philippe Couillard était à l'usine Kruger de Trois-Rivières lundi pour annoncer un investissement de 250 millions. Il était en compagnie de Jean-Denis Girard et Daniel Archambault.

Photo: Olivier Croteau, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marc Rochette
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Représentant 230 travailleurs à l'usine Kruger de Trois-Rivières, le syndicat Unifor se réjouit de l'annonce de 250 millions de dollars.

«Après une négociation difficile au printemps dernier, nous sommes heureux de voir se réaliser cet investissement, car les emplois de nos membres se trouvent protégés», a commenté Steeve St-Pierre, représentant national d'Unifor.

En juin dernier, les trois sections locales d'Unifor avaient entériné l'entente de principe qui contenait les éléments du contrat modèle dans l'industrie papetière de l'Est du Canada. Et l'employeur avait lié la conclusion de cet accord à l'investissement d'hier.

Pour le directeur québécois d'Unifor, Renaud Gagné, c'est exactement ce que doit faire le gouvernement et les industries. «Nous privilégions ce genre d'investissements dans les nouveaux créneaux de transformation de la matière ligneuse depuis longtemps. On ne peut que saluer cette annonce. C'est une excellente nouvelle», a-t-il confié au Nouvelliste, à son arrivée dans l'usine.

«Mais on invite le gouvernement à en faire davantage. La forêt québécoise est riche tout en étant un pilier de l'économie régionale québécoise, c'est à nous de prendre les devants en devenant des leaders dans la production de nouveaux produits à partir de la matière ligneuse», a-t-il renchéri.

Pour le maire Yves Lévesque, tant le propriétaire que les employés ont livré la marchandise. «Je suis très content. On vient de sauver l'usine. Kruger a toujours cru à Trois-Rivières. C'est une entreprise qui a fait ses preuves», a souligné le premier magistrat.

Selon le ministre responsable de la Mauricie, Jean-Denis Girard, la société Kruger fait partie des entreprises phares de l'industrie québécoise de la transformation forestière, «laquelle procure de l'emploi à des centaines de travailleurs de notre région».

«La modernisation des installations et la diversification des produits offerts sont l'avenir de l'industrie forestière. Kruger a choisi le Québec, nous avons choisi Kruger», a conclu son collègue des Forêts, de la Faune et des Parcs, Laurent Lessard.

Partager

À lire aussi

  • Nouvelle ère pour Kruger

    Économie

    Nouvelle ère pour Kruger

    «Vous avez compris qu'il fallait sauver cette usine. C'est une nouvelle ère pour Kruger Trois-Rivières.» »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer