Louiseville: le terrain de l'ancienne caisse à vendre

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Martin Lafrenière
Le Nouvelliste

(LOUISEVILLE) La Caisse Desjardins de l'ouest de la Mauricie vend le terrain de l'ancienne caisse de Louiseville dans l'espoir d'y voir naître un commerce qui saura jouer un rôle important dans la vie économique locale. Et paraît-il que le terrain est déjà convoité par un promoteur.

«On veut un projet qui soit porteur. On souhaite un commerce respectable qui créera de l'activité économique, qui créera de l'emploi et qui sera bon pour le centre-ville de Louiseville. On ne veut pas que le terrain reste comme ça. Le projet devra se réaliser à court terme», affirme le directeur général, Jacques Duranleau, qui confirme l'intérêt d'un promoteur privé.

La vieille caisse a été démolie il y a plus de deux mois. La direction de l'institution financière avait pris cette voie en raison de la vétusté de la bâtisse qui empêchait tout espoir de la vendre. La direction avait envisagé de transformer les lieux en stationnement. Mais Desjardins a pris la deuxième option, soit de vendre le terrain.

«Avec les transactions réalisées par Internet, de moins en moins de gens viennent au comptoir, rappelle M. Duranleau. Les transactions au comptoir représentent 3,8 % de toutes les transactions. Le stationnement actuel fait l'affaire.»

Ce terrain est voisin de l'hôtel de ville, face à l'église. Desjardins inclut dans le lot la partie qui abritait une autre bâtisse située à l'arrière de l'ancienne caisse et qui a été détruite par un incendie. Quelque 2270 mètres carrés sont disponibles, soit autour de 24 400 pieds carrés. Le prix demandé? 350 000 $.

«En terme d'emplacement, ce terrain est dur à battre, dit M. Duranleau. Il passe beaucoup de monde sur l'avenue Saint-Laurent et c'est un des rares terrains disponibles. Et le terrain a été décontaminé cet été, car il y avait des réservoirs d'huile.»

La Caisse Desjardins de l'ouest de la Mauricie fera appel à un agent immobilier pour vendre le terrain. De cette façon, on veut éviter d'accorder un privilège quelconque.

Si jamais le terrain lui appartient toujours en octobre, la direction de l'institution financière le mettra à la disposition de l'organisation du Festival de la galette de sarrasin de Louiseville qui pourra l'utiliser pour sa prochaine édition débutant le 2 octobre.

martin.lafreniere@lenouvelliste.qc.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer