Retour au travail à la scierie de Rivière-aux-Rats

La deuxième partie des employés de l'usine de... (Photo: courtoisie)

Agrandir

La deuxième partie des employés de l'usine de Produits forestiers Mauricie (PFM) à Rivière-aux-Rats était de retour au travail, lundi.

Photo: courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Audrey Tremblay
Le Nouvelliste

(LA TUQUE) Comme prévu, le retour au travail pour les employés de l'usine de Produits forestiers Mauricie (PFM) à Rivière-aux-Rats s'est poursuivi, lundi. Le climat d'incertitude est tout même encore bien présent.

«Dans les heures et les jours qui viennent, en fonction des quarts de travail, tout le monde va avoir regagné son poste. Les opérations sont relancées», a confirmé Karl Blackburn, directeur principal, affaires publiques et relations gouvernementales chez Produits forestiers Résolu (PFR).

Toutefois, c'est dans une situation plutôt fragile que se déroule la reprise des activités. Lorsque les actionnaires de PFM avaient annoncé le retour au travail pour les employés de l'usine et les travailleurs forestiers, ils avaient expliqué leur décision par une reprise des prix du bois d'oeuvre sur le marché.

«Dans les derniers jours, le prix du bois s'est encore affaissé, alors on reprend les opérations, mais c'est très précaire. On maintient ce qui avait été prévu, on va opérer comme prévu, mais ce n'est pas évident. On suit la situation de près. Tout est relié au marché», affirme M. Blackburn.

«Si pour des raisons qu'on ne contrôle pas les marchés s'affaissent et reviennent à des niveaux très bas, c'est clair que ce n'est rien de bon pour nous aider à maintenir les opérations», ajoute-t-il.

Rien de rassurant pour les quelque 300 travailleurs, qui avaient été mis à pied à la scierie et en forêt pour une période indéterminée en mai dernier, qui ont effectué progressivement un retour au travail dans les dernières semaines.

En mai, les dirigeants avaient évoqué les prix du marché et le coût de la fibre en Mauricie, qui est toujours problématique, pour justifier leur choix.

La chambre de commerce et d'industrie du Haut Saint-Maurice (CCIHSM) s'est réjouie, hier, de la reprise des activités de la scierie.

«Il s'agit d'un employeur important pour notre région et par conséquent d'un potentiel économique considérable pour nos membres. Malheureusement, nous sommes conscients que la situation demeure précaire vu les fluctuations à la baisse du prix du bois d'oeuvre sur les marchés et nous ne pouvons qu'espérer que le contexte économique s'améliorera afin que tous les travailleurs puissent demeurer en emploi», a commenté Mélanie Ricard, vice-présidente de la CCIHSM.

audrey.tremblay@lenouvelliste.qc.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer