De l'eau plus claire à Saint-Barnabé

Marc H. Plante, député de Maskinongé, et Michel... (photo: François Gervais)

Agrandir

Marc H. Plante, député de Maskinongé, et Michel F. Lemay, maire de Saint-Barnabé, se réjouissent du projet d'infrastructures qui sera réalisé dans quelques semaines.

photo: François Gervais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Martin Lafrenière
Le Nouvelliste

(Saint-Barnabé) Des citoyens du chemin Grande-Rivière à Saint-Barnabé consommeront bientôt une eau plus claire grâce au remplacement de la conduite d'aqueduc.

Le projet prévoit le changement de cette vieille conduite qui date des années 1950 et la réfection de la chaussée sur une distance d'environ cinq kilomètres.

«On était dû pour ces travaux, reconnaît le maire de Saint-Barnabé, Michel F. Lemay. La conduite d'eau est en fonte grise. On a des problèmes de coloration d'eau. L'hiver dernier, on a eu des bris et les gens avaient de l'eau rouillée. Le réseau est désuet.»

Le vieux tuyau de quatre pouces sera remplacé par une conduite de six pouces. La Municipalité profite de cette réfection pour installer près de 20 bornes-fontaines sur cette portion du réseau qui dessert aussi Yamachiche et le secteur Saint-Thomas-de-Caxton.

«On travaille ce dossier-là depuis un an. Les gens du secteur ont été assez patients. Ils ont fait des pressions à la Municipalité, mais ils ont été respectueux de la façon que ça fonctionne au niveau public», ajoute M. Lemay.

La Municipalité a reçu une bonne nouvelle mercredi après-midi. Le député de Maskinongé, Marc H. Plante, a remis un octroi du gouvernement du Québec pouvant aller jusqu'à un maximum de 3,6 millions de dollars. Mais cette subvention provenant du programme d'infrastructures Québec-Municipalités était basée sur des estimations de coûts à 4,5 millions de dollars.

Saint-Barnabé a toutefois réussi à obtenir des prix nettement plus bas, étant donné qu'elle a lancé un appel d'offres très tôt au printemps dernier. L'entreprise André Bouvet de Bécancour a obtenu le contrat des travaux pour une valeur de deux millions de dollars. Selon une estimation faite par Michel F. Lemay, la subvention du gouvernement du Québec devrait s'élever à environ un million de dollars.

Saint-Barnabé pigera 565 000 $ dans son enveloppe du programme de remboursement de la taxe d'accise sur l'essence pour payer une partie du chantier qui n'est pas couverte par le programme gouvernemental. La part qui sera payée par la Municipalité s'élève à 435 000 $.

Les travaux seront lancés dès le début du mois d'août. Le chantier devrait être complété au début du mois d'octobre. Selon le maire de Saint-Barnabé, les travaux ne devraient pas engendrer de problèmes majeurs de circulation.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer