Accélération des investissements régionaux

Le ministre responsable de la région de la... (Photo: Sylvain Mayer Le Nouvelliste)

Agrandir

Le ministre responsable de la région de la Mauricie, Jean-Denis Girard.

Photo: Sylvain Mayer Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Olivier Gamelin
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Depuis leur arrivée au pouvoir à Québec, les libéraux estiment que les projets bénéficiant du Fonds de diversification économique du Centre-du-Québec et de la Mauricie se multiplient à la vitesse grand V. Ainsi, depuis avril 2014, ce sont plus de 84 projets économiques qui ont tiré avantage du fonds.

Quatre-vingt-quatre projets qui ont permis de créer ou de consolider 2182 emplois. Avec la contribution globale de 18,1 millions $ du Fonds de diversification, additionnée à l'investissement privé, ce sont plus de 92 millions $ qui se sont ajoutés à la roue de l'économie québécoise.

«Je me réjouis grandement que les mesures que nous avons mises en place depuis plus d'un an pour accélérer le développement économique et favoriser l'entrepreneuriat régional portent leurs fruits», souligne le ministre délégué aux Petites et Moyennes Entreprises, à l'Allègement réglementaire et au Développement économique régional, Jean-Denis Girard.

«Je suis heureux de constater que le Fonds de diversification économique atteint encore mieux ses objectifs, soit soutenir les PME et encourager l'investissement dans les secteurs prometteurs du Centre-du-Québec», renchérit Laurent Lessard, ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs et ministre responsable de la région du Centre-du-Québec.

Selon le gouvernement, la nomination d'un Comité de diversification économique du Centre-du-Québec et de la Mauricie 2.0, formé en avril 2015 et composé de dix entrepreneurs bénévoles provenant des régions 04 et 17, aura permis de donner un nouveau souffle au fonds. De l'avis du ministre Girard, «l'instauration de cette nouvelle gouvernance vise à faire bénéficier nos milieux économiques de l'expérience et des réseaux des entrepreneurs régionaux pour donner un nouvel élan au fonds et faire émerger davantage de projets.»

Rappelons que le Fonds de diversification économique a été créé par le gouvernement du Parti québécois à la suite de la fermeture de la centrale nucléaire Gentilly-2 en décembre 2012. Entre la date de fermeture de la centrale et mars 2014, soit moins d'un mois avant l'arrivée au pouvoir des libéraux, le gouvernement du Parti québécois a investi 25 millions $ via le fonds, somme qui a généré des investissements de 132 millions $ et créé 649 emplois.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer