Surplus de 11 603 $ à la Chambre de commerce de Maskinongé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Martin Lafrenière
Le Nouvelliste

(Louiseville) La Chambre de commerce et d'industrie de la MRC de Maskinongé a conclu l'année 2014-2015 avec un surplus de 11 603 $, ce qui lui permet de faire un pas de plus vers l'élimination de son déficit de près de 80 000 $.

Il y a un an, Le Nouvelliste révélait que le déficit de l'année 2012-2013 n'était pas de 22 000 $, mais bien de 78 590 $. Cette situation avait poussé le conseil d'administration de la chambre à déposer une plainte pour irrégularités administratives à la Sûreté du Québec afin que le corps policer entreprenne une enquête. La conclusion de l'enquête avait mené le Directeur des poursuites criminelles et pénales du Québec à accuser de fraude l'ex-directrice générale, Josée Lessard.

Une restructuration de la chambre avait permis de dégager un surplus de 29 288 $ en 2013-2014. Cette année, le surplus est presque trois fois inférieur à celui de l'an dernier, mais il y a une raison fort simple qui explique une très grande partie de cette différence.

«On a eu un salaire de plus à payer, car on a embauché une collaboratrice. Et ça a valu la peine», rappelle François St-Louis, le président sortant de la chambre, en parlant de Genevière Arseneault qui est arrivée en poste en septembre.

La chambre de commerce a organisé plus d'activités lors de la dernière saison, mais a observé une baisse du nombre de participants, un constat qui aurait été noté dans d'autres chambres de commerce de la région. La situation économique a pu influencer des gens d'affaires à faire preuve de prudence dans leur décision de participer en nombre restreint à certains événements.

Malgré cette situation, François St-Louis se dit satisfait de l'année qui vient de se terminer.

«Il y a eu moins de monde à nos activités, mais on sent l'appui des gens. Les activités ont rapporté moins d'argent, mais on a coupé dans des dépenses et on a un bon surplus. On remonte la pente tranquillement», raconte M. St-Louis, en précisant que le conseil de la chambre s'est donné environ trois ans pour combler le déficit.

D'autre part, le dossier de Josée Lessard sera de retour au palais de justice de Trois-Rivières le 15 septembre pour l'étape de l'orientation.

Nouveau conseil

L'assemblée générale tenue mercredi a permis l'élection de nouveaux membres au sein du conseil d'administration de la chambre de commerce. Les membres de l'exécutif n'ont toutefois pas été déterminés, étant donné l'absence de certaines personnes.

L'élection d'un président, d'un vice-président, d'un secrétaire et d'un trésorier aura lieu lors d'une prochaine rencontre du conseil d'administration qui se déroulera d'ici moins de 30 jours. François St-Louis ne sollicitera pas de nouveau mandat à la présidence, lui qui vient de passer les trois dernières années à ce poste.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer