Une nouvelle boutique au centre-ville pour Barakett

Le propriétaire de la Maison Barakett, André Barakett,... (Photo: Stéphane Lessard, Le Nouvelliste)

Agrandir

Le propriétaire de la Maison Barakett, André Barakett, a ouvert une toute nouvelle boutique sur la rue des Forges, au centre-ville de Trois-Rivières.

Photo: Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Trois-Rivières) Après trois décennies d'absence au centre-ville de Trois-Rivières, la marque de commerce Barakett fait un retour aux sources. André Barakett, propriétaire de la Maison Barakett, vient d'ouvrir une toute nouvelle boutique sur la rue des Forges, près de la rue du Fleuve. Alors que certains commerçants quittent le centre-ville, André Barakett croit toujours au potentiel commercial du coeur de Trois-Rivières.

«La nouvelle boutique sera très in et très artistique. C'est nouveau et très intéressant», souligne d'emblée André Barakett, l'héritier du commerce présent dans le paysage trifluvien depuis maintenant 106 ans. «Nous n'offrons pas dans cette boutique ce que l'on voit partout. C'est avec une touche très centre-ville.»

La nouvelle boutique offrira des vêtements pour homme et femme de même que des chaussures et des accessoires. Des oeuvres d'art sont aussi affichées sur les murs de la boutique, afin de contribuer à l'ambiance de l'établissement, mais aussi à la diversification des produits offerts.

Le retour au centre-ville de Trois-Rivières représente un véritable retour aux sources pour Barakett. Dès 1909, le nom de cette famille était associé au centre-ville. Le commerce était situé à l'époque dans les locaux actuellement occupés par le bureau d'informations touristiques de la rue Notre-Dame. Lorsque le Centre commercial Les Rivières s'est développé dans les années 80 et que ce pôle commercial a pris de l'importance, la Maison Barakett a quitté le centre-ville au profit de ce secteur.

«Je viens du centre-ville et j'ai toujours voulu avoir quelque chose de beau à cet endroit», précise André Barakett qui avoue que le choix de quitter le centre-ville s'est révélé avec le temps une mauvaise décision d'affaires. «Il faut croire au centre-ville, mais ça prend une diversité de l'offre commerciale. C'est ce que nous croyons apporter avec notre nouvelle boutique.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer