De nouveaux propriétaires pour l'Embuscade

Les nouveaux proprietaires du café-galerie l'Embuscade, fermé depuis... (Photo: Émilie O'Connor Le Nouvelliste)

Agrandir

Les nouveaux proprietaires du café-galerie l'Embuscade, fermé depuis janvier, ont tenu jeudi un 5 à 9 pour marquer la réouverture de l'établissement. Sur la photo on retrouve Daniel Cyr et Mark Malone, gérant, avec Martin Côté, gérant d'événements.

Photo: Émilie O'Connor Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
François Houde
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Le café-galerie l'Embuscade, fermé depuis janvier dernier, a repris du service jeudi mais sous la direction d'un nouveau groupe de propriétaires. Un trio formé de Luc Bouthillier, Daniel Cyr et Mark Malone a racheté il y a quelques semaines le commerce au groupe qui le possédait depuis une dizaine d'années formé de Guy Lambert, Martin Boisvert, Dany Bruneau, Martin Lampron, Ian O'Shaughnessy et Marc Germain notamment propriétaires des bars Le Temple et Le Trèfle, au centre-ville.

C'est Guy Lambert qui était le gérant de l'Embuscade et celui-ci a expliqué la transaction en indiquant qu'il n'avait tout simplement plus le temps de s'en occuper comme il le faut. «Nous avons d'autres projets qui exigent temps et énergie alors, il arrive un temps où il faut choisir ses batailles. On est très contents que l'Embuscade demeure dans le paysage trifluvien. J'ai eu beaucoup de plaisir à le gérer pendant une dizaine d'années.»

La fermeture de l'établissement en janvier n'a pas été causée par cette transaction, assure-t-il. «On a fermé temporairement parce que c'était la meilleure chose à faire avec l'achalandage moins important pendant l'hiver. Entre temps, une bonne offre nous a été faite et c'est là qu'on a pris la décision de s'en départir.»

Du côté des nouveaux propriétaires, on ne compte pas changer une formule qui a fait ses preuves. «On reprend la recette qui a fait le succès de l'Embuscade, d'indiquer Daniel Cyr. C'est un endroit spécial, unique, où on entend de la musique qu'on n'entend nulle part ailleurs. Il ne fait pas de doute dans nos esprits que l'Embuscade a plus que jamais sa place dans le marché du centre-ville de Trois-Rivières. Ce n'est pas pour rien que ça fait 31 ans que ça existe.»

«À nos yeux, les 5 à 7 ont un gros potentiel de croissance. On a déjà plusieurs 5 à 7 corporatifs inscrits à notre calendrier de l'été. Ce qu'on veut, c'est que qui que ce soit qui va venir chez nous, quitte en se promettant de revenir. L'endroit a toujours eu une clientèle éclectique, ouverte d'esprit et on veut que cette atmosphère détendue demeure.»

Daniel Cyr indique qu'il s'agit, pour le nouveau groupe, d'un investissement avoisinant les 200 000 $, incluant les rénovations qui ont été apportées à l'établissement. «On a repeint l'intérieur, changé le comptoir de la terrasse, changé la façade, aussi pour redonner un peu d'éclat. On a renouvelé l'équipe d'employés au complet, ce qui veut dire une vingtaine d'employés au total.»

L'Embuscade continuera de présenter des expositions d'art visuel à raison d'une par mois et Daniel Cyr indique que le calendrier est déjà occupé jusqu'en décembre.

«On veut faire cohabiter les clientèles comme l'Embuscade l'a toujours fait en accueillant aussi bien des professionnels à cravate que des ouvriers, particulièrement lors des 5 à 7. Tous les artistes de la province qui passent par Trois-Rivières connaissent et apprécient l'Embuscade. Plus tard dans la soirée, on compte accueillir une clientèle plus jeune qui va venir écouter une musique qu'ils n'entendent pas ailleurs. On va avoir des DJ les jeudis, vendredis et samedis soir pour faire danser les jeunes sur la terrasse arrière.»

C'est par un gros 5 à 9 d'ouverture qu'on a procédé hier à l'inauguration de l'Embuscade sous sa nouvelle administration.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer