L'AMF donne le feu vert à Pluritec pour des contrats gouvernementaux

Le directeur général de Pluritec, Jonathan Duguay, est... (Photo: François Gervais, Le Nouvelliste)

Agrandir

Le directeur général de Pluritec, Jonathan Duguay, est heureux d'avoir obtenu ce feu vert de l'AMF.

Photo: François Gervais, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marc Rochette
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Après une perquisition de l'Unité permanente anticorruption dans ses bureaux de Trois-Rivières qui a frappé l'imaginaire en mars dernier, Pluritec vient pourtant d'obtenir l'autorisation de l'Autorité des marchés financiers pour conclure des contrats avec le gouvernement du Québec et tous les organismes publics québécois.

«L'AMF reconnaît ainsi que l'entreprise satisfait aux exigences élevées d'intégrité auxquelles les clients et le public sont en droit de s'attendre», s'est plu à annoncer au Nouvelliste le directeur général de la firme de génie-conseil, Jonathan Duguay.

Celui-ci dit n'avoir aucune idée de ce qui se passe du côté de l'UPAC depuis la visite d'une quinzaine d'enquêteurs. Et l'Unité permanente a pour politique de ne pas faire de commentaires en cours d'enquête.

«Au besoin, on va collaborer comme on l'a fait. Mais il est à noter que, comme dans tous les dossiers, l'organisme d'encadrement des marchés financiers se doit de consulter l'UPAC avant d'émettre son autorisation», fait remarquer M. Duguay.

Selon lui, l'autorisation de l'AMF confirme l'application des bonnes pratiques d'affaires instaurées chez Pluritec et la rigueur dans leur mise en oeuvre. De plus, dit-il, tous les employés doivent notamment adhérer annuellement à un code d'éthique et de conduite en plus d'évoluer à l'intérieur des mécanismes de contrôle rigoureux mis en place.

Parmi les différentes mesures implantées chez Pluritec, il y a la nomination de Serge Gaumond FCPA, FCA, à titre d'administrateur externe indépendant au conseil d'administration. Bien connu dans le monde des affaires régional, il possède une riche expertise dans le secteur financier, ayant oeuvré pendant plusieurs années à titre d'associé principal au sein du cabinet de Deloitte.

«M. Gaumond devient le premier administrateur indépendant au sein de notre conseil d'administration. Nous sommes fiers de pouvoir compter sur son expérience qui appuiera une profondeur et une vision améliorée dans la gouvernance de notre entreprise», a commenté le président du conseil d'administration, Gilles Hébert.

Reconnaissant que le contexte du secteur de la construction, en général, est plus difficile, son directeur général affirme que l'entreprise tire tout de même son épingle du jeu avec plus de 90 employés et six places d'affaires.

«On regarde en avant», conclut celui dont la firme est finaliste, ce lundi, au concours des Grands Prix du génie-conseil québécois dans la catégorie Infrastructures urbaines pour la mise en valeur des portes d'entrée de l'arrondissement historique de Trois-Rivières.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer