Entente de principe chez Kruger

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Olivier Gamelin
Le Nouvelliste

(TROIS-RIVIÈRES) Résultat d'une négociation qui perdure depuis novembre 2014, une entente de principe a été paraphée, vendredi soir, par les quatre unités syndicales de l'usine Kruger de Trois-Rivières et la haute direction de l'entreprise. Le président du Syndicat, Steve Saint-Pierre, présentera les grandes lignes du document à ses membres jeudi, nourrissant l'espoir que ces derniers l'adopteront. La convention collective des employés était échue depuis le 1er mai 2014.

De l'avis de M. Saint-Pierre, cette entente de principe est tout à l'avantage des employés de l'usine. Même s'il ne souhaite pas pour l'heure élaborer sur les détails des discussions, les points d'achoppement et les accords proposés, préférant laisser à ses membres la liberté de se prononcer, il avoue d'emblée que lors des négociations, le Syndicat n'a pas baissé sa garde sur les enjeux majeurs.

«Malgré les nombreuses demandes de l'employeur, il n'y a pas eu de concession faite par le Syndicat. C'est un contrat à la hausse. Pour le moment, je ne peux pas aller plus loin que ça. Chose certaine, on a fait des gains au niveau syndical», signale M. Saint-Pierre en ajoutant qu'il recommandera à ses membres d'accepter cette entente de principe.

En octobre dernier, les employés de Kruger Trois-Rivières avaient entrepris de mettre en branle des moyens de pression afin de dénoncer le recours de plus en plus fréquent à la sous-traitance. Des manifestants avaient alors distribué des tracts d'information aux sous-traitants qui se présentaient à l'entrée principale de l'usine du boulevard Gene-H.-Kruger.

Rappelons que la semaine dernière, Produits forestiers de Kruger vendait ses actifs en Haute-Mauricie au groupe de Gestion Rémabec, maintenant les 300 emplois liés à la production. Selon M. Saint-Pierre, il n'y a pas de parallèle à faire entre l'entente de principe conclue à Trois-Rivières et cette importante transaction. «Ça n'a rien à voir. Ça fait plusieurs mois que cette démarche-là avait été entreprise entre Rémabec et Kruger. Ce sont deux choses complètement séparées.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer