Un ancien garage transformé en salon funéraire

De dos, le maire de Shawinigan, Michel Angers,... (Photo: Stéphane Lessard, Le Nouvelliste)

Agrandir

De dos, le maire de Shawinigan, Michel Angers, en discussion avec Marthe Cossette, directrice générale et Julien Lacoursière, président de la Coopérative funéraire de la Mauricie.

Photo: Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Guy Veillette
Le Nouvelliste

(Shawinigan) La Coopérative funéraire de la Mauricie a procédé à l'inauguration officielle de sa dernière audace mercredi après-midi, un investissement de 1,8 million de dollars sur le boulevard Royal, à Shawinigan, qui a permis de transformer l'ancien concessionnaire St-Onge Kia en salon funéraire.

Julien Lacoursière, président de la coopérative, souligne qu'il s'agit de l'aboutissement de très longues démarches. La transformation s'est étendue sur une année. Dans les faits, le nouveau salon funéraire est ouvert depuis le 21 mars.

«Ce n'est pas tout le monde qui croyait en notre projet de transformer un ancien garage en salon funéraire», fait-il remarquer.

Mais pour la Coopérative funéraire de la Mauricie, il s'agissait d'un site qui rencontrait ses défis de croissance.

«Quand on accueille de grosses familles, ça prend du stationnement», fait remarquer Marthe Cossette, directrice générale de l'organisme. «Ici, c'est un plus. C'était l'un des critères de sélection que nous avions. Le besoin était à Shawinigan, étant donné que nous avons une population vieillissante.»

Il s'agit du septième point de service de la Coopérative funéraire de la Mauricie dans la région, sans compter l'entente avec la fabrique de Saint-Prosper. La coopérative emploie 33 personnes. Cet investissement crée un poste à temps plein et deux à temps partiel.

«Il faut s'adapter aux demandes de la clientèle», observe Mme Cossette. «Il faut moderniser les chapelles, les lieux de recueillement. Bien sûr, on va beaucoup vers l'incinération, alors il faut s'adapter en fonction de cela. Le monde du deuil change. Les familles regardent maintenant plus leurs besoins.»

Le nouveau salon funéraire compte une salle de recueillement, deux salles d'exposition munies d'écrans haute définition, une salle de réception pouvant accueillir plus de 80 personnes, un ascenseur et un columbarium.

«Les gens veulent avoir tous les services à la même place», résume Mme Cossette. «La liturgie, la salle d'exposition, la réception : ils veulent tout au même endroit. C'est une réalité que les gens demandent de plus en plus.»

La Coopérative funéraire de la Mauricie avait également injecté 300 000 $ en 2012 à son salon du secteur Grand-Mère. Le prochain investissement majeur devrait être réalisé au siège social, situé sur la 5e Avenue dans le secteur Shawinigan-Sud.

L'organisme compte 8000 membres et des actifs de près de huit millions de dollars. Ce projet a été réalisé avec la collaboration du Fonds d'économie sociale du Centre local de développement de Shawinigan.

Le maire de Shawinigan, Michel Angers, se réjouit de cet investissement et du dynamisme du conseil d'administration, qui rencontre des défis importants dans le milieu très compétitif des centres funéraires.

«Quand des gens de chez nous se prennent en main pour aller de l'avant, il faut saluer ces efforts», fait-il remarquer.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer