Marché immobilier: les ventes en baisse

Les ventes de maisons sont en baisse de 5 % dans la région métropolitaine de... (Photo: La Voix de l'Est)

Agrandir

Photo: La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Martin Lafrenière
Le Nouvelliste

(TROIS-RIVIÈRES) Les ventes de maisons sont en baisse de 5 % dans la région métropolitaine de recensement de Trois-Rivières depuis le début de 2015, ce qui amène cette RMR à afficher la plus importante diminution au Québec.

Selon le rapport du premier trimestre de l'année émis par la Chambre immobilière de la Mauricie, quelque 316 transactions résidentielles ont été conclues. Ce repli met fin à une année 2014 durant laquelle les quatre trimestres ont affiché en succession des hausses importantes. Mais la performance du début de 2015 est loin d'être catastrophique, comme le mentionne Lise Girardeau.

«Il faut se rappeler que le marché immobilier trifluvien avait connu une période particulièrement dynamique au cours des trois premiers mois de 2014, déclare par voie de communiqué la directrice générale de la Chambre immobilière de la Mauricie. Malgré la baisse, le résultat de janvier à mars 2015 est le troisième plus élevé des 10 dernières années pour un premier trimestre dans la région de Trois-Rivières.»

Le marché des maisons unifamiliales est à l'image du secteur immobilier dans son ensemble: lui aussi est en recul de 5 %. Avec 248 transactions, ce marché représente la grande partie (78,5 %) de la totalité des ventes effectuées de janvier à mars.

Par contre, les résidences en copropriété se vendent plus. De janvier à mars 2015, 32 unités ont été écoulées, soit 39,1 % de plus que les 23 ventes enregistrées durant la même période en 2014.

Le prix médian des maisons unifamiliales a chuté de 2 % pour s'établir à 148 250 $. Le délai de vente moyen est plus court qu'en 2014, soit 102 jours au lieu de 109.

L'offre de propriétés a augmenté dans toutes les catégories de maisons, soit 18 % de plus pour les unifamiliales, 11 % pour les résidences en copropriété et 13 % pour les immeubles de deux à cinq logements.

À l'échelle québécoise, 18 893 résidences ont été vendues au cours du premier trimestre de 2015. Cela représente une amélioration de 3 % par rapport aux données de 2014. La RMR de Québec présente les meilleures statistiques avec une croissance de 5 %.

Les RMR de Sherbrooke et de Saguenay font partie du même groupe que Trois-Rivières avec des reculs de 4 % et 2 %.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer