Auto week-end: le beau temps s'allie aux concessionnaires

Jean Gervais, directeur des ventes chez Subaru Trois-Rivières,... (Photo: Olivier Croteau, Le Nouvelliste)

Agrandir

Jean Gervais, directeur des ventes chez Subaru Trois-Rivières, croit que l'Auto week-end est propice pour créer des liens avec les clients, concrétisant ainsi des ventes tout au long de l'année.

Photo: Olivier Croteau, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Olivier Gamelin
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Certains concessionnaires d'automobiles le disent: le printemps, les températures plus chaudes et le soleil influencent positivement les automobilistes qui souhaitent changer de véhicule.

C'est dire que les 36 membres de la Corporation des concessionnaires d'automobiles de la Mauricie (CCAM) ont été gâtés en fin de semaine, alors que se tenait l'événement l'Auto week-end. Si les ventes finales seront connues au cours des prochains jours, d'ores et déjà les organisateurs s'applaudissent d'avoir retardé au mois d'avril ce «happening» des pistons qui se tenait habituellement en mars.

«On a eu du très beau temps, dimanche étant la journée la plus achalandée. La majorité des concessionnaires sont bien contents de l'exercice. C'est toujours positif, car les deux jours d'ouverture, le samedi et le dimanche, ça crée un happening, les gens se promènent, magasinent les voitures. À vue d'oeil, les ventes ont été bonnes, tant à Nicolet qu'à Gentilly, dans la région de Shawinigan ça été parfait, à Trois-Rivières également, et je devrai avoir des nouvelles de La Tuque prochainement», assure André Verner, directeur général de la CCAM.

Un son de cloche similaire résonnait chez les concessionnaires d'automobiles rencontrés au cours de la fin de semaine. Tous ont fait des pieds et des mains pour recevoir la clientèle dans une ambiance festive. Chez Trois-Rivières Toyota, le directeur Jean-François Vennes estime qu'une quarantaine de véhicules ont été vendus dans le cadre de l'Auto week-end.

Chez Hyundai Trois-Rivières, ce sont 65 automobiles qui ont trouvé preneur durant la fin de semaine, tant dans le véhicule neuf que dans l'usagé. «C'est une belle fin de semaine versus l'année passée. C'est un peu le but qu'on recherchait en retardant l'événement, avoir la possibilité de profiter du beau temps. Ce fut une belle fin de semaine et les clients ont apprécié pouvoir faire le tour, venir nous voir, avoir le temps d'essayer des modèles», mentionne le directeur général David Houle.

Chez Subaru Trois-Rivières, on se montre plus modeste et réaliste. Si une douzaine d'automobiles auront fait des heureux, ce qui importe davantage ce sont les liens tissés avec les clients. Autant de liens qui permettront de récolter des fruits tout au long de l'année. Le directeur des ventes, Jean Gervais, croit que cette douzaine de ventes auraient tout de même été conclues sans l'événement.

«Cette année, c'est exactement ce que je voulais. Tous mes vendeurs étaient occupés, mais toujours un client à la fois. Nous autres, chez Subaru, les acheteurs ne sont pas impulsifs. Ils analysent, pensent à leur affaire et reviennent le lendemain. La nuit porte conseil. La vraie vérité, ce n'est pas les ventes comptées au cours de la fin de semaine, mais toutes celles qui viendront après. J'ai des rendez-vous de pris pour la semaine. Les autres garages, ils rentrent tout ce qui bouge dans leurs ventes du week-end.»

Grosso modo, environ 600 véhicules sont vendus dans le cadre de l'Auto week-end.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer