Québec double son offre à Produits forestiers Mauricie

La députée de Laviolette, Julie Boulet.... (Photo: Stéphane Lessard, Le Nouvelliste)

Agrandir

La députée de Laviolette, Julie Boulet.

Photo: Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Audrey Tremblay
Le Nouvelliste

(La Tuque) Les discussions entre les dirigeants de Produits forestiers Mauricie (PFM) et le ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, Laurent Lessard ont finalement mené à une nouvelle offre. Québec offre désormais 120 000 m3 de bois par année pendant trois ans, soit le double de la dernière offre. Les volumes de bois seront toutefois conditionnels aux investissements de 8 millions de dollars dans le projet de modernisation de l'usine de Rivières-aux-Rats.

«On vient de franchir une nouvelle étape [...] Étant donné qu'on a des projets structurants ici en Mauricie, autant avec Résolu qu'avec éventuellement Rémabec, le ministre va dégager une proportion plus grande de volume de bois non récolté pour pouvoir répondre aux besoins d'investissement. Il est important de dire que ces volumes de bois-là sont rattachés aux investissements», a fait savoir la députée de Laviolette, Julie Boulet.

«Le ministre a fait un grand pas. Je suis très contente de cette quantité de bois-là qu'on est maintenant en mesure de leur offrir», a-t-elle ajouté.

Rappelons que le projet d'investissement de 8 millions de dollars permettrait de maintenir 90 emplois en forêt et d'en créer 40 nouveaux par l'ajout d'une troisième faction à la scierie de La Tuque.

Les deux partenaires dans Produits forestiers Mauricie, soit la Coopérative forestière du Haut-Saint-Maurice et Produits forestiers Résolu (PFR), avaient souligné en février devoir faire une croix sur le dossier puisque l'offre de 60 000 m3 était nettement insuffisante pour justifié de l'investissement. La demande initiale de PFM était de 150 000 m3.

La nouvelle offre du gouvernement n'est toutefois par encore parvenue officiellement aux dirigeants de PFM et on refuse de commenter tant et aussi longtemps que cette offre ne sera pas analysée.

«À ce stade-ci, ce sont des rumeurs. Nous n'avons toujours pas reçu de document officiel ou de papier démontrant cela. Quand nous l'aurons reçu, si c'est le cas, on va prendre le temps d'analyser ça avec notre partenaire et nous prendrons les décisions qui s'impose, mais pour le moment nous n'avons rien», a fait savoir Karl Blackburn, directeur principal, Affaires publiques et relations gouvernementales chez PFR.

«On sait qu'il doit y avoir 120 000 m3 dans l'offre, mais il y a d'autres choses autour de ça et il faut absolument en prendre connaissance», a conclu Claude Dupuis, directeur général de la Coopérative forestière du Haut Saint-Maurice.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer