Soulagement à La Tuque: l'offre de RockTenn est acceptée à 77 %

Les syndiqués ont accepté mardi soir l'offre de...

Agrandir

Les syndiqués ont accepté mardi soir l'offre de le RockTenn

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Audrey Tremblay
Le Nouvelliste

(La Tuque) Les membres du syndicat Unik local 34 ont accepté à 77 % la dernière offre faite par RockTenn, et par le fait même, de retourner au travail. La Ville a poussé un soupir de soulagement, mardi soir, lorsque le résultat a été rendu public après que les travailleurs aient étudié le document de long en large.

Avec l'acceptation des offres de RockTenn, les employés... (Photo: Audrey Tremblay) - image 1.0

Agrandir

Avec l'acceptation des offres de RockTenn, les employés devraient reprendre le travail mercredi soir ou jeudi matin.

Photo: Audrey Tremblay

«C'est certain qu'il y a une petite déception parce qu'on sait que la compagnie, surtout l'usine de La Tuque, va très bien. [....] Cependant, il y a un bon gain et le résultat de 77 % est sans équivoque. On est content que ce soit réglé», a souligné d'entrée de jeu le président du syndicat, Luc Pelletier.

«On aurait pu avoir un peu plus, mais le prix à payer pour avoir un peu plus aurait peut-être été très élevé. Pas nécessairement pour nous autres, mais pour tout le monde qui gravitent autour de nous, le reste de la population, les autres employés de l'usine, les commerces et tout le monde», a-t-il ajouté.

Au total, 118 électeurs se sont prévalus de leur droit de vote sur une possibilité de 126, pour un taux de participation de 94 %.

La pression populaire a également eu un effet sur la décision, mais les travailleurs rentreront la tête haute selon le syndicat.

«Je pense que le prix à payer pour la communauté a beaucoup influencé le vote. Le prix à payer pour la ville de La Tuque aurait pu être plus élevé encore que ce qu'on aurait pu aller chercher de plus. Rendu là, on se demande si ça valait la peine de mettre plein de monde dans la misère.»

«Ils ont annoncé des mises à pied à l'usine, lundi matin. On a entendu dire que Francobec aussi. Si ça avait été plus loin, on sait que ça aurait été encore pire et il y a tout le volet sécurité, que j'ai vécu en 2010, qui aurait pu embarquer», a ajouté M. Pelletier.

D'ailleurs, le président du syndicat est catégorique, le dernier conflit de travail se termine définitivement mieux qu'en 2010. Au dévoilement, les membres ont applaudi le résultat, et salué le travail de l'exécutif.

«Vous avez fait un travail extraordinaire, malgré le contexte global avec les moyens de pression que vous avez subis pendant tout ce temps-là», a souligné un des membres.

Le maire de La Tuque, Normand Beaudoin, se réjouissait également du résultat. Il s'agissait d'une bonne nouvelle pour sa ville.

«Ça vient d'enlever un poids! Heureusement, le conflit n'a pas duré longtemps. Ils vont retourner au travail rapidement et c'est une excellente nouvelle. Il y a eu plus de peur que de mal», a lancé M. Beaudoin.

Ailleurs dans la ville le soulagement était grand. Les dirigeants de la Chambre de commerce et d'industrie du Haut Saint-Maurice (CCIHSM), qui ont suivi le dossier avec attention, ont également applaudi la décision des travailleurs.

«La chambre est fière du dénouement de ce dossier, réalisé dans un délai très court et qui semble faire l'affaire de tous. Elle souhaite souligner le professionnalisme des employés qui ont dû faire vite afin de stabiliser cette situation. Nous avions confiance aux deux parties et nous pouvons maintenant reprendre notre souffle et poursuivre nos missions respectives», a mentionné la directrice générale de la CCIHSM, Manon Côté.

Les membres du comité exécutif devront maintenant signer un protocole de retour au travail avec l'employeur et les activités de l'usine de La Tuque pourraient reprendre assez rapidement, c'est-à-dire mercredi soir ou jeudi matin.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer